Actualités

Professeur Michel Boko à propos des prévisions climatiques Les pseudos scientifiques s’agitent un peu trop

Je me dois de préciser qu’une prévision météo (valable pour 48 au plus) n’est utile que pendant la saison agricole, en culture irriguée, quand les plantes sont déjà en terre. A ne pas confondre avec une projection climatique, à l’échelle d’une saison. Parler de prévision à l’échelle d’une saison, c’est une hérésie scientifique. Le problème, c’est que des pseudo-scientifiques, n’ayant jamais rien appris en climatologie dynamique et synoptique, encore moins en météorologie satellitaire, s’agitent un peu trop, au risque d’induire les décideurs  politiques en erreur. Évidemment, les journalistes à court de sensationnel en raffolent et cela fait le buzz. La météorologie et la climatologie sont des sciences et non des incantations. Avoir suivi des cours en gestion des risques et catastrophes naturels ne fait pas de vous un météorologiste et encore moins un climatologue dynamicien. Les professionnels de la presse devraient apprendre à identifier la bonne source de l’agitation de l’auto publicité. Comme les sources sont bénévoles et servent à l’auto propagande pour des pseudo-scientifiques en mal de se faire connaître, tout le monde y trouve son compte, sauf les utilisateurs de ces informations biaisées et manipulées à des fins de propagande intempestive. Que la Paix règne sur le Bénin et sur les cerveaux perturbés.

Partager
Publicités

Publications similaires

1 commentaire

  1. DOSSOU YOVO BONAVENTURE dit :

    Voilà qui est dit. Merci Professeur

Laissez un commentaire