Actualités

Promotion Tous Azimuts De Produits ‘’100% Naturel’’ : Quid Des Jus De Fruits «Reconstitués»

(Il s’avère plus bénéfique au consommateur de consommer le fruit entier)

De nos jours, en milieu rural comme urbain, la consommation du jus de fruits «reconstitué» connaît une grande révolution au Bénin. Chaque quartier de ville compte plusieurs vendeurs de ces jus. C’est un commerce bien développé en période de chaleur où les populations se trouvent dans l’obligation d’étancher leur soif. Pourtant, «qui a bu du jus n’a pas mangé du fruit», martèle l’Agro-nutritionniste Fiacre Alladaye. Aussi, l’étiquette  ‘’100% naturel’’ colée à ces jus semble être mal inspirée. Matin Libre…

La préférence pour les jus de fruits reconstitués n’est plus à démontrer. Et, les raisons varient d’un individu à un autre. Pour d’aucuns, le jus de fruit reconstitué garde du cérémonial à faire avant de consommer le jus. La plupart du temps, il faut aller acheter le fruit, le  laver, l’éplucher dans la majorité des cas et quitte à ceux qui le veulent frais de prendre encore des dispositions appropriées. Alors même qu’il est recommandé, dans l’alimentation journalière, de consommer une certaine quantité de fruits par jour, pour beaucoup, ça devient compliqué. Aussi, pour d’autres, le jus de fruit reconstitué reste plus délicieux que celui naturel et même le fruit. Mieux, les vendeurs attestent qu’ils sont bio. Et c’est là tout le paradoxe.

De l’appellation «jus de fruits reconstitué»

Aux dires de Fiacre Alladaye, le jus de fruits est le liquide obtenu directement par les procédés d’extraction mécaniques des fruits frais. Or, le jus commercialisé dans les maisons et coins de rue sont des jus de fruits auxquels les bonnes dames et autres ajoutent de l’eau, du sucre et des produits chimiques comme les colorants et les édulcorants. Chose  très peu connue des consommateurs qui par naïveté ou ignorance, croient en l’appellation bio qui est sans cesse brandie. En réalité, les produits naturels convainquent de plus en plus de consommateurs et de producteurs dans le monde. Les actualités sur les pesticides ne laissent d’ailleurs pas de choix. Et, la boîte de pandore est ouverte. Le mensonge se vend au détriment des vies encore qu’aucun indice ne permet de vérifier si le produit est véritablement biologique. En effet, à écouter notre personne ressource, les jus de fruits produits par les industries agroalimentaires sont à priori de bonne qualité. Malheureusement, certains producteurs malhonnêtes reconstituent leur jus et inscrivent toujours la mention «jus 100% naturel» sur leur étiquette. A écouter cet  agro-nutritionniste, président de l’Organisation non gouvernementale (Ong) Food and nutritional security for all (Fnsa/Sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous), il y a de ces jus de fruits qui n’ont jamais été extraits des fruits. Certains producteurs utilisent des mélanges de substances chimiques dont la consommation perturbe à la longue le bon fonctionnement de l’organisme humain en modifiant la composition normale des liquides vitaux.

Et la santé est mise en mal

«Ces jus de fruits ne sont pas produits pour la santé mais plutôt pour le plaisir des papilles gustatives», fait observer Fiacre Alladaye. Les méfaits de la consommation de ces jus, se trouvent à deux niveaux, signifie-t-il. Primo, les consommateurs développent davantage la mauvaise habitude de la consommation de produits glacés dont les conséquences sur l’organisme ne sont plus à énumérer (confère Matin Libre du 19 août 2016 ‘’Consommation de l’eau glacée….’’). Secundo, les consommateurs prennent beaucoup de sucre et développent plus tard des maladies. Par ailleurs, ces jus sont dépourvus de fibres alimentaires or, ces fibres interviennent dans l’absorption de plusieurs composés dans l’organisme. Elles ralentissent l’absorption des sucres et favorisent une glycémie stable. Aussi, les fibres alimentaires absorbent les corps gras en excès et les toxines afin d’assurer leur excrétion de l’organisme. L’insuffisance des fibres dans l’alimentation, associée à la consommation excessive de la glace et du sucre, expose l’organisme au diabète, à l’obésité, à l’hypertension, la constipation, la diarrhée et même à d’autres complications dans l’organisme.

Qui boit du jus ne mange pas le fruit

Celui qui a bu du jus n’a pas mangé du fruit, insiste le nutritionniste. A l’entendre, que le jus de fruit soit naturel ou reconstitué, boire du jus n’est rien d’autre que consommer la partie liquide d’un fruit. En effet, le jus comme expliqué plus haut est le liquide extrait du fruit. Il apparaît donc claire que la chair et la pelure des fruits ne sont pas consommées. Or, relève-t-il, ce sont des parties du fruit qui contiennent l’essentiel des micronutriments (vitamines et minéraux) et des fibres alimentaires. Loin de s’opposer à la consommation des jus de fruits, il s’avère indispensable que le consommateur sache qu’il lui est plus bénéfique de consommer le fruit entier. Il est aussi préférable de prendre des jus de fruits dont-on maîtrise parfaitement la production que les jus importés de tout horizon bondés de sucre, de colorant et d’édulcorant. Déjà, dans certains restaurants, tout se fait devant le client. Le jus est extrait directement et sans aucun ajout, il lui est servi. Une méthode à encourager. Et, face au silence bizarre des responsables des consommateurs de veiller au grain, il urge de rappeler que, la santé n’a pas de prix. Aucun sacrifice ne serait donc de trop. Consommons le naturel et le local pour être toujours en bonne santé.

Par Matin Libre Sur Mar 26, 2019

Cyrience KOUGNANDE

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire