Actualités

Pratiques Eco-responsable d’Oryx Bénin contre la pollution marine en hydrocarbure

En marge des travaux de l’atelier sur l’opérationnalisation du plan d’urgence de déversements accidentels d’hydrocarbures en mer au Bénin, l’équipe de rédaction de votre magazine de l’économie verte GREEN NEWS s’est intéressé à la problématique. Et pour mieux la cerner, nous recevons pour vous, M. GBEHOU Achille  responsable Hygiène Sécurité Environnement Qualité  (HSQE) à Oryx Bénin. C’est à travers cette interview.

Présentation d’Oryx Bénin SA

Oryx Energies est présent depuis 1997 au Bénin à travers sa filiale Oryx Bénin. Celle-ci intervient dans  la distribution de Gaz, d’hydrocarbures liquides et lubrifiants.

Plan d’urgence de déversements accidentels d’hydrocarbures en mer

  ORYX BENIN  dispose d’un plan d’urgence de déversements accidentels d’hydrocarbures en mer. Ce plan est intégré au plan directeur général d’urgence de déversements accidentels d’hydrocarbure en mer. Un boom anti-déversement est installé à l’appontement pétrolier du Bénin, sous la supervision du département de l’environnement du port. Des simulations sont réalisées à des périodes planifiées afin de nous assurer de la fiabilité de l’équipement et réactivité du personnel en situation d’urgence.

Une fosse de décantation pour séparer les hydrocarbures (essence, gasoil, Fiol…) usagés des effluents pluviaux et autres issus de ses activités de maintenance et de purge des bacs de stockage. L’huile usagée récupérée est transférée après analyse de toxicité pour servir de combustibles au four pour les industries de cimenteries.

Quant à l’effluent séparé d’hydrocarbure, il subit un traitement de mise aux normes. Il s’agit d’utilisation de dispersant pour dissoudre totalement les traces d’hydrocarbures avant rejet dans la mer.

En cas de marche accidentelle, face à un déversement d’hydrocarbure dans la mer, ORYX BENIN procède systématiquement à la dépollution de la surface circonscrite. Elle consiste à verser dans le milieu marin, du dispersant pour fragmenter les molécules d’hydrocarbures.

Mot de fin

Nous faisons une gestion éco-responsable de  nos activités sur le terminal

Ange GUEDENON

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire