Actualités

Une agriculture d’espoir

La production cotonnière s’est nettement améliorée depuis 2016 sans les subventions de l’Etat. De 269 mille tonnes en 2015, le Bénin connaîtra une production record lors de la campagne 2018-2019 où plus de 700 mille tonnes sont   attendus. Depuis avril 2016 à 2019, on note 107 mille 979 emplois générés par la filière coton.
Deuxième culture de rente après le coton, la filière anacarde renaît grâce aux mesures prises par le Gouvernement, à savoir le respect des dispositions réglementaires, l’intensification des contrôles au niveau des frontières, et l’interdiction d’exportation par voie terrestre des noix de cajou. En outre, l’ananas béninois s’est repositionné sur le marché européen.


Fidèle KENOU

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire