Actualités

Géomorphologie des plateaux du Sud Est du Bénin Les problèmes environnementaux dévoilés par Dr Simon Allagbé

On croyait tout savoir sur les reliefs du Bénin. Mais en réalité, du point de vue scientifique, il y a de la matière à en savoir davantage, notamment sur les problèmes auxquels ils sont exposés. C’est l’intérêt révélé à la soutenance de thèse de Simon Bienvenu Allagbé, qui a planché sur le thème : « Contribution à l’étude des états  de surfaces topographiques sur les plateaux du Sud-est  du Bénin : enjeux  géomorphométrique et environnemental ». Face au jury présidé par le Professeur Placide Clédjo, au cours de la soutenance de sa thèse de doctorat, il a exposé ses résultats. « Nos terres sont fortement dégradées. Lorsque je prends le plateau de Porto-Novo par exemple, dans nos contrées, il y a de sérieux problèmes », a-t-il déploré. Tout en mettant un accent sur les conséquences sur les perceptives d’aménagement, Simon Allagbé a dévoilé quelques facteurs qui accentuent ces dégradations. «  Il y a des facteurs externes qui sont liées au climat. Cette appréciation passe par là également. Nous avons tenu compte aussi des facteurs endogènes et structuraux.  Lorsqu’on a voulu construire le siège de l’assemblée nationale à Porto-Novo, des voix se sont levées par rapport à l’emplacement. Aujourd’hui, les résultats sont là », a-t-il souligné. Cette thèse a permis aussi de montrer combien il est important de révolutionner les moyens d’études des reliefs au Bénin. «  La géomorphologie qui est le socle de cette étude nous permet de redéfinir les choses. Le relief est un élément important de tout projet d’aménagement. De tout temps, on a enseigné aux étudiants le relief de façon classique. Ma thèse a relevé qu’il faut adopter d’autres méthodes contemporaines pour mieux l’appréhender dans tous ses sens », a laissé  entendre, Simon Allagbé. L’impétrant entre dans le cercle fermé des docteurs en géomorphologie, Mention Très honorable avec les félicitations du Jury.

Fulbert ADJIMEHOSSOU

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire