Actualités

Agro Boot Camp 2019 : 7 jours d’immersion de jeunes africains dans l’agroécologie

Venus de 10 pays africains, une quarantaine de jeunes se sont retrouvés au Bénin pour une immersion dans l’agrobusiness. Du 11 au 17 Avril 2019 sur la ferme pédagogique des Jardins de l’Espoir à Tori-Bossito, ils ont acquis pendant 7 jours de nouveaux réflexes, l’envie d’aller de l’avant et surtout le désir d’entreprendre. L’initiative qui est à sa troisième édition vise essentiellement à initier les jeunes à développer des projets, à être plus économes et plus responsables dans la gestion et le respect de l’environnement. Elle est organisée par les Jardins de l’espoir, une organisation de jeunes qui milite pour l’agroécologie. «  C’est une occasion pour nous de donner en séance pratique, tout ce dont les jeunes ont besoin pour entreprendre dans le secteur agricole dans leurs pays respectifs », souligne Tanguy Gnikobou, Directeur Exécutif de l’organisation.

C’est donc un camp qui a pour finalité de permettre aux jeunes de se lancer dans l’agrobusiness sur la base des notions élémentaires de l’agriculture, de pratiquer des activités agricoles respectueuses de l’environnement en prenant en compte les menaces du changement climatique. De la motivation, les jeunes en ont surtout eu avec des communicateurs venus partager avec eux diverses expériences. Dr Michel Babadjidé, fondateur de la maison du paysan, a surtout appelé ces jeunes à s’inspirer de la nature. « La meilleure université, c’est la nature. Elle nous enseigne sans émotions et sans orgueil. Le champ, la pêche, la forge, etc. sont des écoles. Nos parents avaient une manière de classifier les choses. Mais nous, on nous a enseigné autres manières mais qui ne cadrent pas avec notre environnement », a martelé, celui qui est surnommé le fou de Lokossa pour son caractère révolutionnaire dans le secteur agricole. Des témoignages et des partages d’expériences, il y en a eu également dans le rang des campeurs. Cette jeunesse a pris conscience des enjeux. Il ne lui reste qu’à consolider son chemin pour  l’avenir.

Fulbert ADJIMEHOSSOU                                                      

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire