Actualités

L’institut Pirbright et la firme Virovet développeront un traitement antiviral contre la peste porcine africaine

L’institut britannique Pirbright et l’entreprise belge ViroVet, active dans le développement de vaccins pour le bétail, sont entrés en partenariat afin de développer des médicaments antiviraux contre la peste porcine africaine (PPA). C’est ce que rapporte Reuters qui cite un communiqué conjoint des deux entités.

A l’heure où aucun vaccin n’existe pour combattre la fièvre hémorragique, un traitement antiviral devrait permettre de réduire le risque de transmission du virus et prévenir la propagation rapide de l’épidémie dans les populations de porcs et de sangliers. 

Sur le continent africain, la PPA a touché notamment ces dernières années, l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et la Centrafrique.

Du côté de l’Asie, la PPA a déjà conduit le Vietnam à abattre 1,7 millions de porcs, soit 5% de l’effectif total alors qu’en Chine, plus de 200 millions de porcs pourraient être affectés ou abattus cette année en raison de la maladie. 

Pour rappel, la PPA décrite pour la première fois en 1921 au Kenya ne présente pas de danger pour l’homme.     

Un traitement antiviral existe déjà pour la peste porcine classique provoquée par un virus complètement différent de celui de la PPA mais difficile à différencier sur le plan clinique. 

Espoir Olodo

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

1 commentaire

  1. […] quand la taille des animaux devient, considérable ou encore importante quand il s’agit du porc qui produit des purins. A travers cette interview, Rosaire Attolou, Directeur Départemental du […]

Laissez un commentaire