Actualités

Certification SPG des jus de fruits et confitures bio au Bénin: Le Projet Fraibio travaille pour sa mise en œuvre

L’agriculture biologique (bio) convainc de plus en plus de consommateurs et de producteurs au Bénin. Après l’expérience réussie  des produits maraîchers certifiés bio SPG, c’est la transformation de ces derniers qui préoccupe les producteurs notamment l’Amap (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne). Ce qui implique la mise en place d’un système de certification dédié à la transformation. C’est la validation des outils “complémentaires”  de cette certification qui a réuni les acteurs au codiam à Cotonou ce vendredi 28 juin pour un atelier de travail.

«Outre les légumes et le riz Matekpo, bientôt, on aura sur le marché, des jus de mangues et d’ananas qui seront certifiés SPG». C’est ce qu’a confié  au cours de l’atelier, Bénédicte Monwanou, responsable chargée de la promotion des filières et démarches qualité à la FUPPRO, organisme qui assure le portage du dispositif de certification BIO SPG-Bénin depuis 2016. Plus explicite, le présent atelier, fait savoir  Edgard Deguenon,  s’inscrit dans le cadre du projet  Fraibio dénommé «Appui des producteurs à l’approvisionnement en fruits et légumes certifiés auprès de SERVAIR Bénin». En sa qualité du coordonnateur du projet, il a rappelé que Fraibio est porté par Acting For Life et exécuté par l’ONG Hortitechs Developement au profit des producteurs et transformateurs de l’Amap.

Cette journée de travail aura donc permis aux participants que sont les producteurs, transformateurs, consommateurs et acteurs des structures impliquées dans la production bio au Bénin (AFRICA GREEN CORPORATION OBEPAB, PABE, FUPPRO, HORTITECHS, REDAD) de s’approprier le contenu des différents outils de traçabilité  soumis à leurs réflexions. Il s’agit entre autres, des fiches de traçabilité des unités de transformation, fiches d’enquêtes, fiches de transports et de manutention des produits. Ces outils ont été  étudiés, amendés pour être adoptés avec l’appui technique du consultant Lazard Yombi du cabinet CECAGRID.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

12 comments

  1. Parasel Bio Épices Tradition dit :

    Bjr chers Amis.,

    Je vous remercie pour l’initiation en vous disant félicitation.

    Bien cordialement.

    Parasel-bio., … le bien-être de nos ménages.
    Tél : +229.95656806

  2. SEGBEDJI Nadège dit :

    Belle initiative !
    En temps que promoteur d’entreprise de transformation de jus, comment faire pour bénéficier de ce projet de certification ?

    • ZOOM AGRO dit :

      Bonjour Madame
      merci de nous avoir choisi pour vous informer.
      je pense que le projet a déjà ciblé ses bénéficiaires. mais vous pouvez vous rapprocher du coordonnateur du projet pour en savoir plus

  3. Amy dit :

    Bonjour,
    Félicitations pour ce travail. Je suis une promotrice aussi, j’ai une boutique de vente des produits bio du terroir. Je leur offre la visibilité de leurs produits dans ma boutique à Akpakpa Pk6. Leurs jus seront les bienvenus.
    Ensemble pour les produits bio 100% béninois.
    +22966528528

  4. Espérat AGBINKO BOKO dit :

    Félicitations et bon courage.

  5. GRIMAUD dit :

    Toutes mes félicitations pour cette belle initiative, comment faire pour avoir les informations pour la certification car étant aussi producteur de jus de fruit

    Merci

  6. Chimène KOUNOU dit :

    Waoo c’est intéressant quel est donc le sors réservé aux non bénéficiaire vu que les bénéficiaires sont ciblés. Si c’est possible d’avoir la certification , est ce qu’on opéré hors bénin avec ça? Merci!

  7. […] Il compte entretenir la protection naturelle des sols. Grâce à une couche superficielle de matière organique, ses terres sont protégées. Si cette technique est recommandée par certains scientifiques, […]

  8. yessousou bilikissou dit :

    BONJOUR NOUS FAISONS DU JUS comment avoir notre certification svp

    • Glawdys HOUNTONDJI dit :

      Bonjour à vous.
      merci de nous avoir choisi pour vous informer.
      je pense que le projet a déjà ciblé ses bénéficiaires. Toutefois, vous pouvez vous rapprocher du coordonnateur du projet pour en savoir plus.

  9. aliou atanda dit :

    Bonjour je suis entrain de construire des hangars des poulets ( poulailler) , je veux savoir s’il me faut un certificat pour ça merci.

Laissez un commentaire