Actualités

FAO/Production aquacole: L’amélioration génétique semble être la solution

Une utilisation accrue des techniques d’amélioration génétique dans l’aquaculture favorisera l’augmentation de l’offre mondiale en poissons et de produits à base de poissons sur la prochaine décennie. C’est le message lancé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans son nouveau rapport sur l’état des ressources génétiques aquatiques mondiales pour l’alimentation et l’agriculture, lancé le vendredi dernier.

Selon la FAO, la consommation mondiale de poissons devrait progresser de 1,2% par an sur la prochaine décennie. Actuellement, la filière aquacole mondiale utilise plus de 550 espèces de poissons d’élevage. Ainsi, il conviendrait d’accentuer les efforts sur la reproduction sélective sur le long terme, une méthode qui peut permettre d’enregistrer un bond de 10% en productivité pour chaque génération.  

En outre, L’amélioration génétique pourrait aussi booster la production aquacole, et constitue une solution certaine

Cette amélioration génétique reste nécessaire, dans la mesure où l’aquaculture sera en première ligne pour satisfaire la hausse de la demande en produits halieutiques dans le futur, alors qu’une croissance des captures mondiales reste improbable.

C’est donc la raison pour laquelle,  la FAO appelle à la mise en place de politiques de protection des espèces sauvages de poissons et de programmes multisectoriels associant les ressources génétiques aquatiques à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.  

“Ces politiques doivent considérer des stratégies de développement sur le long terme pour l’aquaculture, y compris la gestion transfrontalière des ressources génétiques aquatiques, l’accès et le partage des bénéfices ainsi que l’amélioration génétique et la conservation, sans oublier d’impliquer d’autres secteurs et disciplines pour pouvoir être efficace”, indique l’organisation onusienne.

Lire l’article sur le site de agence ecofin

Partager
Publicités
PATRICE TALON GREEN NEWS

Publications similaires

3 comments

  1. TOKPASSI sylvain dit :

    Bonjour. Je suis intéressé à votre projet DAO.

  2. […] Un protocole d’accord a été signé à New York ce 26 septembre 2019 entre l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en marge de la 74e Assemblée générale des Nations Unies. Entre autres secteurs portés par cet accord figure l’agriculture. Car, le secteur agricole se retrouve au cœur de l’économie des pays. […]

  3. […] l’en croire, le programme s’explique par l’enjeu qu’est devenu le secteur de l’aquaculture dans les pays ACP. En effet, la production halieutique aquacole dans ces régions a presque […]

Laissez un commentaire