Actualités

Délocalisation du marché de bétail de Sèmè: Les vendeurs déguerpis de force.

Le vendredi dernier dans l’arrondissement de Tohouè, commune de Sèmè –Podji,  les occupants du marché de bétail ont été déguerpis. Les vendeurs de mouton sont sommés de rejoindre le site national retenu pour cette activité dans la commune de Zè. Il faut noter que ce fut un avertissement de longue date donné par la préfecture de l’Ouémé à leurs intentions.

Deux semaines après l’expiration du moratoire de 45 jours, le marché de bétail de Tohouè  n’existe que de nom. Les occupants ont été déguerpis de force.

Accompagné par les éléments de la police républicaine, et celles de la direction départementale de l’élevage les autorités de la préfecture de l’Ouémé ont exécuté ce déguerpissement  forcé après une série d’avertissements à l’endroit des vendeurs de bétail. En effet, la préfecture de Porto-Novo a passé près de deux ans à les sensibiliser. Mais ces sensibilisations sont restées sans suite. Tout récemment, un dernier avertissement a été donné à ces derniers qui ont donné leur parole de quitter les lieux après la fête de Tabaski. Ce qui n’a pas été fait.

Du côté des occupants, «  il ne s’agit pas d’entêtement », dixit Arouna Moumouni président des vendeurs de moutons. À l’en croire, ” les  vendeurs sont prêts à rejoindre le nouveau site de Zê, mais ils voudraient se rassurer de certains préalables “.

Par ailleurs, selon les indiscrétions, les vendeurs craignent la mévente. Car, la  majorité des clients qui fréquentent ce marché quittent Badagri au Nigéria. Ainsi, ce nouveau site s’éloigne d’eux  ce qui réduirait à coup sûr leurs chiffres d’affaires.

Hornella ADOGBO-MEDAGBE

Partager
Publicités

Publications similaires

1 commentaire

  1. […] de revenue importante pour l’économie locale du pays d’accueil. « Il y a également les marchés à bétails. Si vous prenez la chaîne de commerce, les pays du sahel sont pourvoyeurs d’animaux pour les […]

Laissez un commentaire