Actualités

Lutte contre l’insécurité alimentaire: Aced-Bénin s’insère davantage dans la danse

Le Centre d’actions pour l’environnement et le développement durable (Aced) en collaboration avec le Réseau évidences-politiques-Actions (Epa), l’Université d’Abomey-Calavi et le Amsterdam Center for World Food Studies de l’Université libre d’Amsterdam organisent le forum nommé Epa du 17 au 18 octobre 2019. Cette assise qui aura lieu à l’hôtel Golden Tulip le Diplomate de Cotonou se veut être une contribution à la lutte contre l’insécurité alimentaire.

«Utiliser les résultats de recherche pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en milieu urbain». C’est le point focal du forum Epa 2019. Sont attendus à cette séance de réflexion les divers acteurs intervenants dans le domaine de la sécurité alimentaire. Il s’agit : du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, de  la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de l’ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, des dirigeants d’organisations non gouvernementales, des partenaires au développement, des hauts fonctionnaires du gouvernement, des élus locaux, des chercheurs et des représentants du secteur privé.

En effet, l’édition de cette année vise une amélioration du degré  d’utilisation des données probantes et résultats de recherche par les décideurs politiques et les praticiens dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle notamment en milieu urbain.

Quid de la pertinence du forum

Selon les organisateurs, la thématique de la séance réflexion se justifie par l’urgence de faire face plus efficacement et durablement aux défis de la situation alimentaire et nutritionnelle des populations urbaines. Car, « au Bénin les politiques et les interventions en faveur de l’amélioration de la situation alimentaire des populations se sont focalisées sur les zones rurales considérées comme des zones « à priori vulnérables ». En effet, contrairement aux populations rurales qui peuvent disposer de stratégies de gestion de crise ou d’urgence (jardin de case, banque de céréales, etc.) pour traverser les périodes de soudures alimentaires, les « pauvres urbains » disposent très peu ou pas d’options y compris un accès très limité à la terre agricole, et un accès limité aux systèmes de sécurité sociale.

Pour rappel, Aced est une ONG qui s’implique dans les questions de développement durable au Bénin. Elle mène diverses actions pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations béninoises.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

2 comments

  1. […] actuelle des semences au bénin ; le texte de la convention et ses pièges face à la souveraineté alimentaire et l’exclusion des agriculteurs […]

  2. […]  dire, il est temps de retourner aux sources pour une alimentation saine et équilibrée. Notre sécurité alimentaire et nutritionnelle en […]

Laissez un commentaire