Actualités

Bénin/World Clean up day 2019: 38 tonnes de déchets ramassés dans les grandes villes

La célébration de la journée mondiale du nettoyage de la planète a été effective au Bénin ce 21 septembre 2019. Organisée par le mouvement ‘’Let’s do it’’, cette journée a permis de débarrasser Cotonou, Abomey, Matéri et autres villes de 38 tonnes de déchets.

Les présidents d’ONG et éco citoyens se sont donnés la main pour relever le défi d’un cadre de vie sain. Plus de 38,493430 de déchets ont été dégagés des différents sites. Selon la coordination, vingt communes ont fait leur toilette du jour grâce à une forte participation estimée à 12 114 personnes. L’objectif est atteint selon les organisateurs. Ce qui est considéré comme une prouesse à louer. « Franchement, je félicite l’activisme, l’engagement, le dynamisme et l’énergie que dégagent toutes les Organisations de la société civile (Osc). Quand je fais le point entre le ‘’world clean up day‘’ 2018 et celui de 2019 je me rends compte qu’il y a une lueur d’espoir » a fait remarquer Francis Fagnon, membre de la coordination de ”Let’s do it”.


Le nouveau défi

Cependant, après deux années d’expériences, le mouvement compte faire mieux. Il vise pour la prochaine édition l’élargissement des activités aux 77 communes du Bénin. Et pour ce faire, des activités préparatoires sont envisagées. « Après ces deux années du World clean up day, il est important d’initier une rencontre nationale afin de retenir ensemble les actions mensuelles, trimestrielles à mener pour impacter davantage » pense Eric Agassoussi, Président de l’ONG ‘’Green land Bénin’’ à Parakou. Pour l’instant, les membres du mouvement sont conviés à une rencontre au siège de l’Amaf à Kindonou le dimanche 29 septembre à 16 heures pour faire le bilan de cette journée de salubrité effectuée.


But de la campagne
Il est à souligner que la campagne World clean up day vise principalement à renforcer la participation des citoyens à travers les pays du monde pour agir et nettoyer leurs territoires en vue de limiter les maladies endémiques. Ces dernières sont dues au manque d’hygiène et à la pollution des sols.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

2 comments

  1. […] vital dans la pollinisation des plantes, dans la lutte biologique et dans la biodégradation des déchets organiques. Elles  sont testées pour réduire le fumier, tel que celui généré par les […]

  2. E-News dit :

    […] 823, 45 kg de déchets plastiques ont été récupérés au terme de la 2ème édition de l’éco-running contre 223, 45 kg lors de la précédente édition. Une initiative de Sandra IDOHOU…Le […]

Laissez un commentaire