Actualités

AVLANTO-Bénin 25 pépiniéristes formés à la production massive de vivo-plants de plantain par la méthode Pif

Face à la demande récursive en matériel de plantation de bananiers et plantains, la production massive de vivo-plants des bananiers par la méthode ’’Plants issus de fragments’’ de tiges (Pif) paraît comme une solution indéniable. À ce titre, le projet AVLANTO-Bénin a initié une formation séquentielle sur cette technique pour former 25 pépiniéristes. La première phase de la formation s’est déroulée du 23 au 27 septembre 2019 à la station de recherche de la Faculté des sciences agronomiques (Fsa) sise à Sékou.

Au total, 38 acteurs du monde agricole sont formés au profit des communes d’intervention du projet et les instituts de recherche du Bénin. Ils sont 25 producteurs provenant des communes de Athiémé, Tori-Bossito, Ouinhi, Adja-Ouèrè et Zê, 05 agents communaux des ATDA ; 04 animateurs du projet, 03 mastorants et 01 doctorant. Une formation conduite par Elor Fadékon sous la supervision de l’ONG GERME et la Fsa. Pendant les 05 jours qu’a duré cette première session, les participants se sont appropriés la technique de multiplication du matériel de plantation du plantain par la méthode Pif.  Une technique admise après des séances d’observation et d’application suivant l’approche de démonstration andragogique. En somme, 09 modules ont été développés. Ils portent entre autres sur le choix et la collecte des rejets à baïonnettes sains, l’ensemencement et la construction du germoir.

Le point à mi-parcours des notions apprises

L’après-midi de la troisième journée de la formation a été consacré au rappel des notions apprises. Ceci, sous la houlette de Alain Ahohouendo, assistant du formateur. Une séance bien animée et qui a suscité une vague de questions de clarification de part et d’autre. Déjà, Nestor Koti, producteur de banane à Ouinhi, sur la base des connaissances acquises en quelques jours de formation, déconseille déjà avec véhémence à ses pairs, la pratique paysanne relative à l’utilisation des rejets pour la mise en place des plantations. Cette dernière déconseille aussi les sciures de bois tels que : l’Abzéria, le Cailcédrat comme substrat de culture. Pour lui, ceux-ci contiennent des substances toxiques défavorables à la multiplication des vivo-plants de bananes. « Le substrat de culture doit être la sciure de bois teck et le Gmélina arborea communément appelé ‘’fofitin’’ en langue fon » recommande-t-il. Toutefois reconnaît-il, dans l’application de la bonne pratique, les producteurs peuvent se heurter à une difficulté. « La sciure recommandée n’est pas souvent disponible dans les scieries », révèle Nestor Koti.  Face à cette réalité, Grâce Houndafoché, mastorante sur le projet, suggère de s’y prendre tôt. Autrement, elle pense que : « nous devons anticiper sur notre calendrier et disposer au préalable de tous les intrants essentiels avant de démarrer la production ». Satisfaits, les participants se sont donné rendez-vous pour la deuxième session prévue dans trois semaines.

Partager
Publicités

Publications similaires

7 comments

  1. Bertin HESSOU dit :

    Bonsoir Avlanto. Je suis licencié en Aquaculture et pepinériste de banane plantain. Je suis intéresser par la dite formation. Comment faire pour participer pour renforcer ma capacité. Je réside a Adjohoun. Voici mon numéro 62562926

  2. AMOUSSOU OLIVIER dit :

    Je suis ravi des initiatives et souhaite vivement sur les formations pratiques dans ce sens en tant pépinièristes et demeurant dans Athieme.plus précisément dans l’arrondissement de kpinnou.Mon établissement se dénommé Agro Nature et Services

  3. […] L’acte 7 de ‘’Green News’’, c’est un coup de cœur au Programme Acma2, un intérêt renouvelé au secteur de l’énergie avec le Ministre Dona Jean-Claude Houssou. Parcourir ses colonnes, c’est découvrir aussi qu’entre autres mesures résilientes au réchauffement climatique, les algues sont un pouvoir caché. Mais en attendant, le plein feu est mis sur le projet Avlanto-Bénin. […]

  4. AFFOGBE KARIM dit :

    Je suis vraiment intéressé par la formation et je voudrais y participer pour apprendre !!!
    Tél : 62019246

  5. […] remise d’attestation aux bénéficiaires. C’était, mercredi 18 décembre 2019 au siège de l’ONG GERME à Allada en présence des responsables membres du consortium de mis en œuvre du […]

Laissez un commentaire