Actualités

Professionnalisation de la filière banane : Avlanto-Bénin délivre des attestations aux pépiniéristes formés

La troisième phase de la série de formation pratique des pépiniéristes de bananiers initiée par le projet Avlanto-Bénin, a été marquée par une cérémonie de remise d’attestation aux bénéficiaires. C’était, mercredi 18 décembre 2019 au siège de l’ONG GERME à Allada en présence des responsables membres du consortium de mis en œuvre du projet.

25 pépiniéristes, 04 animateurs du projet, 05 agents communaux des ATDA, 03 mastorants et 01 doctorant ont reçu leurs attestations de formation sur les Techniques de production des vivo-plants de plantain par la méthode ’’Plants issus de fragments’’ de tiges (Pif). Cette cérémonie fait suite à une série de formations pratiques déroulée en trois sections et que le projet Avlanto-Bénin a initié au profit de ces bénéficiaires des communes de Athiémé, Ouinhi, Adja-Ouèrè, Tori et Zè (zones productrices de bananes).

Pour Berthe Nanoukon, Coordonnatrice du projet « la banane doit reconquérir son marché » martèle-t-elle avec véhémence. Pour elle, « Elle doit contribuer d’une part à la réduction de la consommation des produits d’importation tels que le riz, la pomme de terre etc. et, d’autre part, à l’amélioration du revenu des acteurs de la filière que nous sommes ».  Ces mots excitants de la Coordinatrice ont reçu l’assentiment des récipiendaires.  Ces derniers n’ont pas manqué de signifier toutes leurs gratitudes aux Partenaires techniques et financiers du projet.

 « Nous prenons, ici, la ferme engagement de faire fructifier cette formation reçue à sa juste valeur » fait savoir Roger Lokonon, représentant des récipiendaires. Il poursuit en rassurant que « cette initiative permettra d’assurer à coup sûr une disponibilité permanente des pépinières de bananiers dans nos différentes localités ». Ce qui apportera un souffle nouveau dans la chaîne de valeur du plantain au Bénin, ajoute-t-il.

Pour rappel, le projet Avlanto-Bénin est mis en œuvre par la Plateforme Multi acteurs que sont l’Université WU des Pays-Bas, la Faculté des sciences agronomiques (Fsa) de l’Université d’Abomey-Calavi du Bénin, l’ONG GERME et l’Entreprise de production et de transformation de la banane plantain dénommée ‘’Cité des bananes’’.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire