Actualités

Bénin/Soutenance de thèse de doctorat à l’Uac: Mention très honorable avec félicitations du jury pour Geoffroy Ahoauntoume

L’amphi  Flash de l’Université d’Abomey -Calavi (Uac) a abrité  vendredi 17 janvier 2020, la soutenance de thèse de doctorat en Géographie et Gestion de l’Environnement de Geoffroy Ahoauntoume. Après l’appréciation d’un jury qu’a présidé Euloge Ogouwale,  Professeur titulaire à l’Uac, l’œuvre sera  sanctionnée par la mention très honorable avec félicitations du jury.

“Caractéristiques et Vulnérabilité de la cotonculture  aux Effets de la Variabilité Climatique dans le département des collines”. C’est le sujet de la thèse. A l’occasion, l’impétrant a  évalué les caractéristiques et vulnérabilité de la cotonculture aux Effets de la variabilité climatique. Pour y parvenir, il emploiera plusieurs démarches méthodologiques.

En résumé, cette thèse met en évidence que la baisse pluviométrique la plus importante entre 1951 et 2010 a été  enregistrée à la  station de  Dassa- Zoumé avec un coefficient de régression de -1.7, alors que les stations de Savalou et de Savè ont respectivement  enregistré -0.4813 et -1.3192. Sur l’ensemble des stations retenues, et sur la période de 1951 à 2010, seule la station de Bantè présente une tendance à la hausse (+1,3693). Un tel contexte, fait-il remarquer, a augmenté la vulnérabilité du coton dans le secteur d’étude.

L’importance du coton dans le développement socio-économique étant une évidence, Geoffroy Ahoauntoume a laissé entendre qu’il est important de développer une politique d’encadrement du monde paysan du département des collines. Car, renseigne-t-il, face à la situation, les cotonculteurs ont adopté des stratégies orientées vers les savoirs empiriques ou sur les recommandations du conseil agricole afin d’obtenir les niveaux de productions acceptables vu les péripéties pluviométriques. Parmi ces stratégies, on peut noter : les semis multiples ou échelonnés, les semis à sec, le sarclo-buttage, la reconversion professionnelle, l’exode rural.

Au terme de la présentation,  le jury  après avoir délibéré,  a salué la qualité  du travail  par l’intérêt du sujet, la rigueur méthodologique, les résultats pertinents et la riche illustration.

Fabrice Z. AVOCEVOU

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire