Actualités

Situation de l’eau au Bénin selon Charlie Uldahl Christensen, initiateur du ‘’Walking for Water’’

«…Le gouvernement et les Ong locales ont déjà fait un excellent travail »

Charlie Uldahl Christensen, initiateur du ‘’Walking for Water’’

Au Bénin, du moins au Sud, il n’est pas aisé de trouver une communauté répondant au besoin en eau. Ça, c’est ce qu’affirme Charlie Uldahl Christensen, l’initiateur du ‘’Walking for Water’’ ou ‘’Marche pour l’eau’’.  Dans cette interview qu’il nous a accordée, interview transcrite de l’anglais en français, l’homme est revenu sur la genèse de son projet de vie, les pays traversés à l’instar du Bénin dont-il loue les efforts dans l’approvisionnement en eau. Bonne lecture !  

Green news : Présentez-vous à nos lecteurs monsieur Charlie Uldahl Christensen

Charlie Uldahl Christensen : Je m’appelle Charlie Uldahl Christensen. Je suis citoyen danois. En 2013, j’ai eu envie de donner un sens à mon existence. J’ai donc quitté mon travail de marin et je me suis rendu en Tanzanie, en Afrique de l’Est, pour gérer un orphelinat dans un village rural, en tant que bénévole. Vivant là-bas, je me suis vite rendu compte que la pénurie en eau potable était un énorme défi pour les habitants du village, qui devaient parcourir 19 kilomètres à pied pour se rendre à la source d’eau propre la plus proche. C’est ce qui m’a inspiré à lancer mon projet Walking for Water (W4W).

Quels sont les objectifs qui le sous-tendent ?

Au départ, l’objectif du projet était de réunir les fonds nécessaires pour la mise en place d’un système d’approvisionnement en eau dans le village tanzanien dans lequel je vivais. Je le ferais en marchant depuis le Danemark (Europe), jusqu’en Afrique, en passant près de l’équateur, pour finir dans le village, afin d’attirer l’attention sur la crise mondiale de l’eau, symbolisant ainsi le fait que j’ai déjà marché pour l’eau. L’argent pour le système d’approvisionnement en eau serait donné par des entreprises externes qui bénéficieront en retour de la publicité que je pourrais leur faire dans les médias traditionnels en cours de route, et sur mes plateformes de médias sociaux du projet.

Parlez-nous des résultats obtenus

Le 18 mai 2015, à l’occasion de mon 27e anniversaire, j’ai dit au revoir à ma famille et je me suis lancé dans une aventure incroyable. Comme prévu, l’histoire d’une marche du Nord de l’Europe a attiré beaucoup d’attention partout. Les médias ont tenu à raconter mon histoire, mais il a été beaucoup plus difficile de transformer l’attention des médias en un financement destiné au projet. Quand je suis arrivé en Sierra Leone, je n’avais toujours pas trouvé de sponsor principal pour le projet tanzanien. J’ai décidé de changer de tactique en collectant des fonds pour financer des projets d’approvisionnement en eau plus petits et moins coûteux dans les pays que je traversais, aux côtés de celui plus coûteux en Tanzanie, afin d’obtenir des exemples de réussite et de prouver que la méthode était réalisable à plus petite échelle. Finalement, j’ai commencé à voir des résultats. Eurofins Scientific, un grand institut d’analyse international a fait don d’argent pour un système d’approvisionnement en eau en Sierra Leone et un autre au Libéria. Cela faisait du bien de pouvoir réellement aider certaines personnes et de confirmer que mon concept fonctionnait effectivement dans la pratique, après des années d’essais. Avec deux projets plus petits, nous avons réalisé que, plus d’argent commençait à venir pour le projet en Tanzanie.

Charlie Uldahl Christensen, initiateur du ‘’Walking for Water’’

Récemment, nous avons eu le grand plaisir de transférer le dernier montant d’argent nécessaire à la construction et à l’installation du projet de Tanzanie. Au moment où je vous accorde cette interview, je suis au Nigéria et il me reste encore 10 pays à parcourir avant d’atteindre ma destination, la Tanzanie. L’objectif initial est atteint, mais j’ai étendu la vision d’établir un système d’eau dans chaque pays traversé. Nous avons donc des projets en attente de sponsors en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo et au Bénin. Tous les projets seront réalisés en coopération avec des ONG locales du secteur de l’eau et seront construits par des entrepreneurs locaux. Les détails des projets peuvent être trouvés sur le site officiel de Walking for Waters www.walkingforwater.dk où, il est également possible de faire un don pour la cause. Tous les dons vont aux projets d’eau. Mon travail est entièrement bénévole et toutes les dépenses que je paye sont à ma charge. Lorsque le projet de la Tanzanie sera complètement installé, le nombre approximatif de bénéficiaires envoisinerait 10 000 personnes.


Dans votre marche pour l’eau, vous étiez aussi au Bénin. Pourquoi ce choix et quelles ont été vos impressions ?

Mon itinéraire longe la côte occidentale de l’Afrique, où se trouve le Bénin. Je suis arrivé au Bénin le 21 mars 2018 et je suis resté dans le pays, avec une base à Cotonou, jusqu’au 1er juillet de la même année. Je n’ai que de bons souvenirs du Bénin. Toutes les personnes que j’ai rencontrées là-bas étaient gentilles et amicales. Si vous souhaitez lire mes expériences culturelles là-bas, en enquêtant sur la culture vaudou à Ouidah, vous pouvez trouver mes publications sur la page facebook de ‘’Marche pour l’eau’’. Une autre chose que je voudrais souligner de mon séjour au Bénin, est ma visite au centre de recherche sur l’agriculture biologique et le Jardin de l’espoir à Tori-Bossito. Vous pouvez voir une vidéo de cette visite ici: https://www.youtube.com/watch?v=hdOXkhwi5eg&t=1s. Des communautés que j’ai visitées dans le Sud du Bénin, la situation de l’eau n’est pas aussi grave que celle que j’ai observée dans de nombreux autres pays africains. Apparemment, le gouvernement et les ONG locales ont déjà fait un excellent travail en aidant les plus démunis et nous avions du mal à trouver une communauté répondant à ce que nous appelons un besoin “digne”, ce qui n’est généralement pas le cas. Ce qui est considéré comme un besoin louable est relatif, bien sûr. Le fait que ‘’Marche pour l’eau‘’ refuse d’aider une communauté, ne signifie pas nécessairement qu’elle n’a absolument pas besoin d’aide, mais simplement que nous pensons que l’impact global que nous pouvons avoir sur le montant requis est plus important ailleurs. Heureusement, nous avons constaté que la situation à Siransson correspondait à nos critères de nécessité. Si nous ne l’avions pas fait, nous nous serions probablement rendus dans le Nord du pays, où je suis sûr que la pénurie d’eau dans les zones rurales est plus courante.

En effet, nous travaillons ici, avec l’entreprise Siransson. En fait, mon partenaire local au Bénin, M. Bénito Didier Tokpe Koukpohounsi de l’association béninoise «Réseau béninois du parlement mondial de la jeunesse pour l’eau», était en visite dans cinq autres communautés locales du Bénin, qui auraient besoin d’une aide pour un système d’approvisionnement en eau. Lorsque ‘’Marche pour l’eau’’ choisit les communautés que nous voulons aider, nous nous rendons sur le site et examinons la situation par nous-mêmes, afin de nous assurer que les projets que nous soutenons sont aussi rentables que possible. Dans les premières communautés que nous avons visitées, nous avons constaté que les besoins combinés n’étaient pas suffisants, en fonction du nombre de personnes susceptibles de bénéficier du système, de la disponibilité actuelle en eau potable, etc. Malheureusement, nous constatons souvent que, dans les villages, les pompes sponsorisées ont été abandonnées au début, elles ont donc besoin d’être entretenues. Nous prenons donc également en compte le sens de responsabilité des membres de la communauté pour leur propre bien-être. Par exemple, nous demandons à la communauté de créer un office de l’eau et d’élaborer un plan visant à garantir la durabilité d’un système d’alimentation en eau dans leur communauté, afin de garantir la durabilité de nos projets.

Charlie Uldahl Christensen, initiateur du ‘’Walking for Water’’

À Siransson, nous avons trouvé un accord parfait avec le projet que nous souhaitons réaliser au Bénin. Le nombre d’habitants était suffisamment important pour que la pompe soit pleinement utilisée, et ceux-ci montraient le dévouement et la compréhension nécessaires. De plus, à la demande d’un sponsor potentiel, nous souhaitons que la pompe génère de l’énergie solaire. Il était donc important pour nous de trouver une communauté qui était déjà hors réseau, afin qu’elle puisse utiliser les panneaux solaires pour recharger ses appareils mobiles. Siransson a également respecté tous ces critères et a donc bénéficié de multiples avantages, de sorte que notre choix s’est imposé. Vous pouvez voir une vidéo de la situation à Siransson sur le lien suivant: https://www.youtube.com/watch?v=MIC9Qddvrdo

Pour un tel projet, il vous est certainement facile de trouver de sponsors ! Ou, avez-vous des difficultés ? 

Trouver les bénéficiaires est généralement la première étape, alors que trouver un sponsor est la partie la plus difficile. Au Bénin, c’est l’inverse. Une grande entreprise internationale avec une franchise au Bénin s’est intéressée au projet dès le début, tout en recherchant la communauté la mieux adaptée pour tirer pleinement parti du type de système que les sponsors potentiels souhaitent créer. Ce dernier point a été la partie la plus difficile. Maintenant, le rapport complet, respectant les critères initiaux des sponsors potentiels, a été livré et nous attendons seulement qu’ils soient approuvés ou refusés. Si lesdits sponsors refusent, je ferai tout mon possible pour trouver un autre sponsor pour le projet.

Charlie Uldahl Christensen, initiateur du ‘’Walking for Water’’

Quelles sont vos propositions, suggestions ou recommandations ? Ce sera votre mot de la fin.

Je voudrais proposer à chacun de soutenir notre cause de toutes les manières possibles. Si vous représentez une entreprise susceptible de parrainer un système d’approvisionnement en eau et bénéficiant de la publicité que nous pouvons vous fournir à son tour, n’hésitez pas à me contacter directement par courrier électronique à l’adresse suivante: Charlie@walkingforwater.dk. Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez faire un don, cela est également possible sur la page de dons de notre site Web www.walkingforwater.dk Permettez-moi de souligner une fois de plus que tous les fonds versés vont à la mise en place de systèmes d’approvisionnement en eau pour les communautés africaines dans le besoin. Si vous n’avez pas d’argent à dépenser, vous pouvez nous soutenir en partageant cet article, ou simplement en manifestant votre soutien en suivant ‘’Marche pour l’eau’’ sur nos pages de médias sociaux, FB @charlieswalkforwater et IG @charlieswalkforwater. Merci pour votre aide. Ensemble nous pouvons faire la différence. La terre est un endroit riche et fécond qui peut facilement fournir tout ce dont nous avons besoin pour vivre une vie heureuse et libre, si seulement nous apprenons à la traiter avec respect, sans en prendre plus que ce dont nous avons besoin, et en partageant avec elle, ce que nous avons en excès. Une fois que nous serons morts et partis, la seule chose qui nous restera sera l’impact que nous avons eu pendant notre séjour ici. Chaque jour, nous ajoutons à cet impact, de manière positive ou négative. Soyons conscients des impacts que nous avons et essayons de contribuer plus que nous ne les exploitons, pendant notre séjour ici. Tout le monde peut le faire à son propre niveau. Essayez-le et je vous garantis que vous ne serez pas déçu. Les donneurs ne manquent jamais. Ensemble, nous pouvons transformer cette terre en paradis.

Si vous aviez eu le pouvoir de « Hiro Nakamura », feriez vous la marche du sel avec Gandhi ?

Sourire…

Propos recueillis par Abdou Rahim MABOUDOU

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

1 commentaire

  1. AyLive dit :

    Want to buy or sell Bitcoin or Perfect Money? Look no further, we are one of the leading Digital currency exchanges in Nigeria. Get started today by registering through this link below.247xchanger is Nigeria trusted Bitcoin and Perfect Money exchange company. Register via this link or refer others to us & get rewarded https://247xchanger.com/register

Laissez un commentaire