Actualités

Bénin-Agriculture : L’ananas à l’export réduit à zéro

Pour freiner la propagation du Coronavirus et parvenir à le maîtriser, de nombreux pays ont pris des mesures radicales allant du confinement de leurs populations à la fermeture des points d’entrée sur leurs territoires. Aéroports, ports et frontières sont fermés. Du coup, c’est le commerce international qui de ce fait, se voit plombé. L’exportation, elle, réduite. Pour sa part, le Bénin n’arrive plus a exporté son ananas. Ses exportateurs se retrouvent en ‘’quarantaine’’… Excusez de peu la digression !

« Plus de vol, plus d’expédition aérienne d’ananas. Frontière fermée, plus d’ananas au Nigéria et dans la sous-région », c’est la quintessence de l’entretien que nous accordé Chadrac Ahamidé, Secrétaire permanent de l’Association de l’interprofession d’ananas du Bénin(Aiab).

L’ananas, le troisième produit agricole du Bénin en terme de contribution au Produit intérieur brut (Pib) après le coton et l’anacarde, se retrouve aussi dans l’impasse. Ce fruit exotique du Bénin n’arrive plus à atteindre ses consommateurs internationaux à cause de la fermeture des frontières due au covid-19. La filière est ‘’infectée’’

Avec une production nationale estimée à 400 000 tonnes en 2019, le Bénin a exporté environ 4500 tonnes d’ananas, à destination du Nigéria, du Niger, du Burkina Faso du Togo et de l’Europe. Soit 600 tonnes pour ce dernier. En 2021, l’ambition à l’exportation était fixée à 12 000 tonnes contre une production de 600 000 tonnes. Seulement, en attendant que la prophétie ne s’accomplisse, l’exportation est réduite à zéro pour l’instant.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

1 commentaire

  1. […] marché de l’ananas, délicat, a subi de plein fouet la pandémie du Covid-19. Ceci, à cause de la longue période de […]

Laissez un commentaire