Actualités

Afrique de l’Ouest : Les prix CIF des noix de cajou sont en légère baisse.

5 ème semaine de calme sur le marché international. Malgré des statistiques commerciales qui confirment toujours que les exportations d’amande de cajou vers les pays consommateurs vont bon train, la demande à court terme reste assez limitée et les prix pratiqués relativement stables.

Avec la baisse de la qualité moyenne des noix brutes en Afrique de l’Ouest, les prix CIF pratiqués sont en légère baisse. La demande pour les derniers stocks reste modérée malgré la rareté des noix brute qui guette pour la deuxième moitié de l’année.

En effet, beaucoup de petits et moyens transformateurs vietnamiens préfèrent fermer leurs usines que d’acheter des noix avec des outturn bas, dans un contexte où le prix des amandes entières ne leur laisse que peu ou pas de marge mais surtout où la vente des amandes brisées est extrêmement difficile.

Par ailleurs, les noix de cajou avec des outturns plus bas tendent à produire un pourcentage d’amande brisées plus important lors de la transformation. Plutôt que de prendre des risques, les transformateurs vietnamiens qui n’ont pas une bonne assise financière et/ou des charges fixes trop importantes, préfèrent fermer leurs portes et attendre de voir l’évolution du marché à moyen terme avant de reprendre.

SOURCE : N’KALO

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire