Actualités

Campagne cotonnière 2020-2021 au Mali : Les superficies emblavées ont chuté des trois quarts

La vérité du boycott de la campagne cotonnière 2020-2021 par les producteurs au Mali se précise. ‘’La culture du coton en chute de 75% pour la campagne en cours’’. Et pour cause, la crise économique engendré par le coronavirus. Pour rappel, depuis le début de l’année, les prix du coton ont chuté d’environ 18% suite à la pandémie du Covid-19 avec les fermetures des usines textiles. Mais surtout avec l’effondrement de la demande, estimée en son temps à 12% sur l’année 2020 par le Comité consultatif international du coton. Par conséquent, En Afrique de l’Ouest, on note une baisse des prix à l’exception du Bénin et de la Côte d’ivoire qui ont maintenu leur prix de la campagne précédente.

Pendant ce temps, au Mali, le prix aux producteurs de coton a baissé de 27% (75 FCFA) par rapport à la campagne 2019/2020. De 275 FCFA, il passe à 200 FCFA le kilogramme pour le premier choix, soit 75 FCFA de moins. Au lendemain de cette décision, les cotonculteurs maliens ont décidé de ne pas cultiver le coton pour cette campagne cotonnière. La raison principale de ce refus est cette baisse drastique du prix de cession à eux proposé. De plus, les associations de paysans évoquent également la hausse du prix des intrants coton.

« Sur une superficie d’emblavure de 810 000 ha, les réalisations sont estimées à 170 000 ha pour la campagne 2020-2021 » (La lettre confidentielle du Mali,  046, 9 août 2020). Fatalement, la production va baisser dans la même proportion. Même avec une météo favorable, le Mali ne devrait plus produire que 310 000 balles de coton. Un niveau dérisoire en comparaison avec le 1,35 million de la campagne précédente. Informe Jacques Deveaux de France Info.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire