Actualités

Agriculture: Production d’ananas au Bénin

La filière ananas est l’une des 13 filières agricoles prioritaires que le gouvernement du Bénin cherche à développer en guise de sa politiuqe de diversification agricole. Sa croissance favorise l’amélioration des revenus de la population active rurale au Sud Bénin notamment dans le département de l’Atlantique.Les conditions édaphiques et climatiques de cette zone sont propices à la culture de l’ananas et lui confèrent de bonnes qualités organoleptiques, ce qui offre au pays un bon avantage comparatif.

Variétés utilisées

 Les deux principales variétés produites au Bénin sont le Pain de sucre (environ 75% de la production) et la Cayenne lisse (25%). La variété Pain de sucre est plébiscitée pour les facilités qu’elle offre dans la conduite de son cycle, y compris la production des rejets. Par contre, la Cayenne lisse est en régression à cause de la cherté des rejets et surtout de l’érosion du potentiel génétique qui rend la variété sensible au dépérissement. (VCA4D, mars 2020)

Les performances enregistrées

La production nationale d’ananas est passée de 51 000 t en 2000 à 316 000 t en 2014, soit une multiplication par environ 6 en une quinzaine d’années. Cette évolution est irrégulière, mais la production est supérieure à 300.000 t depuis 2016, elle est estimée à 345 000 t d’ananas pour l’année 2017. Les producteurs se différencient selon les pratiques culturales (conventionnel, biologique) et le niveau d’encadrement.

L’encadrement grâce à l’appartenance à un groupement ou une association offre des opportunités d’accès à des services et à divers marchés. Les pratiques culturales, et in fine le rendement, sont fonction de nombreux paramètres en relation avec l’encadrement : le niveau de maitrise technique (lié à l’accès au conseil agricole et à l’expérience), l’accès aux intrants (lié à la capacité financière), l’accès à des rejets de qualité.

Actuellement, la part du Bénin dans la production mondiale d’ananas est faible : 315 795 tonnes d’ananas produites en 2015, soit 1,27 % de la production mondiale. Néanmoins, le rôle de ce produit dans l’économie nationale n’est pas négligeable : il contribue à environ 1,2 % du PIB, et 4,3 % du PIB agricole (MAEP, 2015). Une étude récente menée par le Projet d’appui à la diversification agricole (PADA) montre que cette activité est une importante source d’emplois.

Selon les travaux de recensement réalisés par ce projet, le Bénin compte 3794 producteurs d’ananas, dont 331 femmes. Le nombre de personnes qui travaillent directement dans les champs d’ananas est évalué à 13 307. La superficie allouée à l’ananas est en moyenne de 1,2 ha par producteur. Toutefois, il y a quelques grands producteurs (1 %) qui cultivent plus de 10 ha d’ananas. L’activité est concentrée dans le département de l’Atlantique, où se trouvent plus de 82 % des producteurs recensés (Kpènavoun et al., 2014).

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire