Actualités

2ème session du Comité de suivi ACMA2: Des réalisations encourageantes caractérisent le Programme et ses acteurs.

Comité de suivi du Programme « Approche Communale pour le Marché Agricole au Bénin – phase 2 » ACMA2 les 08 et 09 Octobre 2020 à Bohicon dans le département du Zou. Il s’agit de la deuxième session 2020 du Comité. En effet pour assurer le pilotage du programme, deux comités sont créés : (i) le comité de pilotage qui est restreint aux membres du consortium de mise en œuvre (IFDC, CARE Bénin/Togo, et KIT) et à l’Ambassade des Pays-Bas près du Bénin et (ii) le Comité de Suivi (CS) qui est élargi aux principaux partenaires locaux et nationaux.

SITE HYDROAGRICOLE POUR LA PRODUCTION DE PIMENT A ITAGUI / DASSA VUE AERIENNE DU PERIMETRE 

Le présent CS a été marqué par la présentation aux membres les résultats 2020 du programme et, une visite de terrain sur quelques sites d’intervention le département des collines et du Zou. Les membres du CS du Programme ACMA2 ont fait des recommandations qui seront prises en compte dans l’élaboration du plan de travail 2021 du programme, prévue pour ce même mois d’Octobre 2020. La présentation des résultats obtenus par le Programme ACMA2 en 2020 aux membres du CS a révélé, entre autres, qu’au cours de l’année 2020, le Programme ACMA2 a organisé près de 1 600 activités de janvier à fin août prenant en compte plus de 36 000 acteurs économiques agricoles dont 15% de nouveaux acteurs. Plus de 10 000 tonnes de produits agricoles (maïs, gari, huile rouge, soja, piment, poissons et arachide, manioc et leurs dérivés) ont été commercialisés par les acteurs économiques agricoles sous la facilitation du programme pour un chiffre d’affaire de plus de 2,4 milliards FCFA ; le maïs et le gari viennent en tête de ces ventes.

La composante des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’agriculture, la grande innovation du programme, a développé six solutions qui sont déjà fonctionnelles : le Système d’information du Marché (SIM), le Système d’Information et de Formation Technologique (SIFT), la Plateforme de gestion des acteurs, la Plateforme du suivi post-crédit, la Plateforme de gestion des feedbacks des bénéficiaires. Le programme fourni des données climatiques aux producteurs comme outil d’aide à la décision pour les appuyer dans la gestion des risques de changement climatique à travers un partenariat avec la compagnie IGNITIA.

Pour la Visite de terrain, la délégation du CS a été conduite par le Chef du Programme ACMA2 et son équipe successivement à ITAGUI, Gankpétin, Kasséhlo.

A Itagui, dans la Commune de Dassa c’est un site aménagé pour la production irriguée de piment qui a été visité. Le site est exploité en ce moment par 290 acteurs dont 206 femmes et 83 jeunes pour la production du piment dans le strict respect des mesures barrières à la COVID-19. Le site d’Itagui est doté d’un magasin de stockage, de bureau, salle de réunion et s’étend sur 19 Ha.

 

Il est équipé de 3 forages et de 5 châteaux d’eau. Les acteurs suivent sur ce site des formations en bonnes pratiques de production du piment et sont suivis dans la réplication des options promues jusqu’à la récolte et la vente. Le site abrite par ailleurs, 5 champs pédagogiques de démonstration et 2 parcelles expérimentales pour faciliter l’apprentissage avec les productrices et producteurs de piment.

A Gankpétin, dans la Commune de Dassa-Zoumè, département des Collines, l’infrastructure visitée est une Unité de transformation demanioc en Gari et autres dérivés. Cette unité installée sur un domaine de 2500m² entièrement clôturé et est composée d’une salle de torréfaction avec 5 foyers, une salle humide pour le lavage, le râpage et le pressage du manioc, un magasin pour le stockage des produits transformés à savoir le gari et le tapioca. Quatre groupements de transformation de manioc exploitent en moment ce centre. Du 19 mars au 16 Avril puis du 18 Août au 05 Septembre 2020, plusieurs coopératives ont pu mener des activités de transformation pour une quantité de 6,05 tonnes de gari et 0,656 tonne de tapioca, le tout pour une valeur totale de deux millions trois cent neuf mille six cents soixante-dix (2 309 670) FCFA.

Après Gankétin, le CS du Programme s’est rendu à Kasséhlo, sur l’un des 70 champs pédagogiques de démonstration (CPD) sur les bonnes pratiques agricoles d’intensification de la production installés par le Programme ACMA2 dans l’Ouémé, le Plateau, le Zou et les Collines.

Champ pédagogique de démonstration sur les bonnes pratiques
agricoles d’intensification de la production de soja/ Kassèhlo

Le CPD Soja de Kasséhlo dans la Commune de Djidja a été installé par le partenaire l’Union Nationale des Producteurs de Soja (UNPS-Bénin), un prestataire du programme ACMA2 dans le cadre de la facilitation du processus de mise à l’échelle des innovations agricoles au profit des coopératives des acteurs des Pôles d’entreprises Agricoles (PEA) Soja. Appartenant au Sieur GANDJA Célestin, le CPD a été installé en juillet 2020 pour servir d’outils d’apprentissage commun pour les producteurs et productrices regroupés par groupe de 25, une fois par semaine autour du site pour apprendre les nouvelles pratiques par eux-mêmes avec l’appui du technicien de l’UNPS.  A Kasséhlo, la verdure et la vigueur des plants ont été appréciées par les membres du CS qui ont pu apprécier les différences de physionomie entre le champ témoin et le CPD.

Au cours de la deuxième journée de travail les membres du CS ont donné leur appréciation par rapport aux infrastructures visitées et félicité programme pour la prise en compte des recommandations du dernier CS et pour les progrès accomplis. Ils ont ensuite formulé leurs recommandations pour l’élaboration du Plan de travail 2021 du Programme.

A propos du Programme ACMA2

Financé par l’Ambassade du Royaume des Pays Bas près le Bénin, le programme ACMA2 est mis en œuvre par le Centre International pour le Développement des Engrais (IFDC) en consortium avec CARE International Bénin/Togo et de l’Institut Royal des Tropiques (KIT) des Pays Bas. Il vise l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales dans 28 communes des départements de l’Ouémé, du Plateau du Zou et des Collines. Le comité de suivi a pour rôle de conseiller, appuyer le comité de pilotage dans la supervision du programme ACMA2, de s’assurer que l’approche et les interventions sont en phase avec les réalités nationales, communales et opportunités des marchés. 

 
Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

2 comments

  1. COURACO IKILILOU dit :

    Bonjour cher Monsieur
    J’ai l’honneur de venir vous solliciter pour la suite favorable de nos produits comme le soja….

Laissez un commentaire