Actualités

Chine : Une forte demande pour le soja béninois s’annonce

déstockage de Soja dans un magasin construite par ACMA2

Voilà qui doit réjouir les agriculteurs béninois, les cours du soja ont atteint leur plus haut niveau depuis deux ans et demi soit une progression de plus de 23%. Une hausse quasi ininterrompue depuis le début du mois d’août. Et pour cause, la Chine renouvelle son cheptel de porcs, soit 30 à 40% plus important que l’année passée et il faut le nourrir. A propos, « Rien qu’au mois d’août, 2000 nouveaux grands élevages ont vu le jour, on en est à 11 000 nouvelles fermes porcines géantes depuis le début de l’année. Les élevages de poulet continuent aussi de progresser. Et cela a des conséquences sur le commerce du soja » informe RFI.

La Chine devrait importer au total 100 millions de tonnes de soja en 2020-2021, prévoit l’USDA, encore plus qu’en 2019 (85 millions de tonnes), qui était déjà une année record pour les importations chinoises. Malheureusement, les grands fournisseurs que sont les États-Unis et le Brésil ont moins de graines de soja à offrir pour satisfaire cette grande demande. Ce qui devient une opportunité pour le marché africain notamment celui du Bénin, qui, pour rappel, dispose d’un protocole d’accord pour l’exportation du soja vers cette destination. Pour la campagne agricole 2019-2020, 1161 tonnes de soja ont été exporté du bénin vers la Chine. Une opportunité pour les producteurs de soja appuyés par le Programme ACMA2 qui disposent de grands magasins de stockage. Pour  la saison passée 254 tonnes ont été mobilisées.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire