Actualités

Agriprofocus/ Salon Agrifinance 2020 : Bénin fertilisant Sarl promeut les crédits intrants

Au Bénin, la foire agricole qui s’est déroulée du 28 au 29 octobre 2020, a été l’occasion pour des entreprises accompagnées par les partenaires du salon Agrifinance de se rapprocher davantage de leurs prospects. Bénin fertilisant Sarl, n’a pas manqué à l’appel. Le promoteur, Clément Méhouénou nous en dit plus sur cette entreprise

              Vidjennagni MISSINHOUN

Quelle est la raison sociale de Bénin fertilisant Sarl ?

   Bénin fertilisant Sarl est une société spécialisée dans l’importation, la distribution des fertilisants biologiques et biostimulants spécifiques pour le maraîchage et l’arboriculture fruitière. Mais nous faisons également de la production maraîchère, notamment la culture hors-sol. C’est notre contribution à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population béninoise.

Quel est le but de la présence de votre entreprise à cet événement ?

     Notre souhait : obtenir la confiance de la population tout comme ça a été le cas avec l’Agence territoriale de développement agricole (Atda pôle 7) qui nous a convié à cette 7e édition du salon Agrifinance organisé par le réseau AGRIPROFOCUS. Nous sommes donc là pour présenter nos produits aux maraîchers présents et aux intéressés.

Ainsi, l’enjeu est de faire connaître ces fertilisants et de les rendre accessible à tous. Mais d’où proviennent-il ?

     Ce sont des produits d’origine tunisienne. Ils proviennent d’une firme du nom de Tasmid industry, implantée en Tunisie. Elle commercialise les engrais sur les marchés tunisiens comme étrangers. Notre société, Bénin fertilisant Sarl, représente cette firme, ici, en Afrique de l’ouest.

Et qu’en est-il de l’authentification de ces produits ?

Notre société a rempli les conditions nécessaires afin d’obtenir un rapport d’analyse auprès des laboratoires, attestant que les produits peuvent être commercialisés. Nous sommes ensuite passé à la Direction de la production végétale (Dpv) et nous avons reçu une autorisation formelle d’importation. Puis nous avons suivi toutes les autres procédures réglementaires pour l’homologation de nos produits. Ainsi, leur vente est tout à fait autorisée au Bénin.

   Quels types d’engrais utilisez-vous en tant que producteur ?

    Nous sommes producteurs, mais distributeur également. De fait, nous utilisons les produits de la gamme Tasmid. Ce sont des engrais biologiques et des biostimulants qui jouent un rôle très important dans le système racinaire et la vigueur des plantes. Ils agissent aussi dans la photosynthèse et en terme d’énergie. Nous avons des fertilisants biologiques de finition pour les périodes de floraison de nos fruits, les fertilisants binaires, des antibactériens pour ne citer que ceux-là. On en a pour les cultures maraîchères et l’arboriculture fruitière. Et si vous permettez, nos produits sont disponibles à Calavi dans la boutique de GléGan précisément à Adjagbo Calvaire.

      Et quel est l’état de la production après l’utilisation de ces différents fertilisants ?

     Les produits qui en sont dérivés restent 100℅ écologiques pour ne pas dit biologiques. Nous en avons apporté la preuve. Comme vous pouvez le voir sur notre stand, nous sommes venus avec de la tomate, de la laitue, du concombre, des feuilles aromatiques et d’autres légumes encore. Ce sont autant d’aliments que nous avons produit nous-même et qui sont là pour démontrer que nos fertilisants sont de bonne qualité. Il y a parmi ces variétés de légumes, des feuilles cueillies depuis trois jours déjà. Mais elles ont conservé toute leur fraîcheur malgré le temps. Elles sont donc ‘’saines’’.

     Votre mot de fin

Je remercie l’Atda pôle 7 pour l’invitation. Et je suis également reconnaissant envers Zoom agro de nous permettre de nous exprimer. De même, j’exhorte toute la population béninoise, surtout les producteurs et les agriculteurs à nous faire confiance. C’est par expérience, qu’ils se rendront compte de la qualité de ce que nous leur proposons. Par ailleurs, ce salon m’a permis d’avoir l’accord de principe de la FECECAM pour un projet. Il s’agit, d’un partenariat tripartite entre nous, la FECECAM et les maraichers pour l’accès aux intrants.

Partager
Publicités
PATRICE TALON GREEN NEWS

Publications similaires

Laissez un commentaire