contact@zoomagro.com
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
Colloque régional sur la tomate : GléGan propose les intrants spécifiques et modernes

Le Laboratoire de génétique, biotechnologie et sciences des semences (GBioS), a organisé du 27 au 29 juillet 2022, un colloque hybride sur l’état des lieux des avancées scientifiques sur la tomate en Afrique de l’Ouest. A cet effet, les intrants et produits de la tomate ont été valorisés à travers une expo-vente. Occasion pour GléGan d’exposer les intrants spécifiques et modernes qui entrent dans la production de la tomate. C’était dans l’enceinte de l’Université d’Abomey-Calavi, au Sud -Bénin.

Au-delà des communications scientifiques sur les avancées de la recherche sur la tomate faites au cours de ce colloque régional, les produits, sous-produits et les intrants de production de la tomate ont été exposés aux visiteurs à travers l’expo-vente organisé à cet effet. Sur les stands, se retrouvent des produits issus de la transformation de tomate : purées, savons, huiles, pommade, crèmes, saumure, ketchup, jus, coulis de tomates et bien d’autres. Par contre, chez GléGan, on y trouve des : engrais, fongicides, insecticides, bactéricides spécifiques pour la production de la tomate. Pour Stéphanie Akakpo, marketeur de cette entreprise de distribution d'intrants et équipements agricoles, « nous sommes venu ici, pour présenter les intrants et équipements spécifiques que nous proposons pour la production rentable de l’or rouge. »  Sur ce, précise-t-elle à titre d’exemple « nous offrons la tomate Raja, une variété hybride performante ainsi que l’insecticide et acaricide Callifan extra spécifique pour la culture de la tomate. »

Le colloque de convergence des résultats de recherche

Le colloque hybride sur l’état des lieux des avancées scientifiques sur la tomate en Afrique de l’Ouest. représente un cadre participatif pour la convergence des efforts des différents chercheurs et acteurs professionnels de la filière. Il se veut être un creuset d’échanges et d’information, de vulgarisation des résultats, de définition de priorités de recherche et de collaboration étroite entre différents acteurs de la filière. Durant 3 jours, les acteurs à divers niveaux auront à capitaliser les acquis de recherche et les innovations technologiques en vue d’identifier ensemble avec les différentes familles d’acteurs, des axes stratégiques de recherche qui contribueront à rendre la filière tomate plus compétitive au national qu’international.

Laure LEKOSSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.