cropped-zoomagro.jpeg
contact@zoomagro.com
+229 90202098
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
cropped-cropped-zoomagro.jpeg
Inde: A Sikkim, aucun mètre carré (m2) n’a été touché par des produits chimiques depuis 2015    

Depuis 2015, le Sikkim, État du nord-est de l’Inde est en plein dans l’agriculture biologique. Une réussite dont le mérite revient à une politique volontariste locale qui a fait ses premiers pas en 2003, a rapporté National Geographic.

Au Sikkim,  un État du nord de l'Inde, dans l'Himalaya, l’agriculture biologique est la norme. De ses 77 000 ha de terres cultivées, aucun mètre carré (m2)n’a été touché par des produits chimiques depuis 2015 et, cela s’explique. Les autorités locales ont été suffisamment claires. Tout producteur a le choix entre, faire la prison ou se passer des produits chimiques dans leurs cultures. En fait, l’usage d’intrants chimiques est sanctionné d’une peine de trois mois de prison et d’une amende de 100 000 roupies, soit environ 1 256 euros.

Toutefois, si les dispositions légales prises ont aidé dans le passage au bio, elles ne sont pas pour autant le seul facteur ayant permis à faire tourner les choses dans le sens contraire. Le véritable coup de pouce vient du gouvernement qui a, par sa volonté accompagné les agriculteurs. En effet, c’est en 2003 que les premières actions ont commencé avec Pawan Chamling, le chef des autorités locales. D’abord, le gouvernement du Sikkim a réduit, petit à petit les subventions aux intrants chimiques avant de parvenir à leur éradication en 2011. Il a, par la suite remplacé ces subventions, en fournissant d’engrais biologiques aux producteurs.  

Résultats

La transition n’a pas été facile. Les toutes premières années ont été marquées par une diminution considérable des rendements agricoles. Après avoir longtemps porté la marque des intrants chimiques, les terres ont difficilement retrouvé leur essence. Mais aujourd’hui, pendant que la terre a regagné sa qualité naturelle, des producteurs témoignent avoir des rendements à la hauteur et, parfois au-dessus de ceux d’antan (avant le passage à l'agriculture biologique).

Cet ‘’exploit’’ a valu à cet Etat indien coincé entre le Népal et le Bhoutan de rafler, en 2018 le « Futur Policy Award ». Il s’agit du prix de la politique du futur délivré par l’Organisation des nations unies (ONU). Il « célèbre les politiques qui créent les meilleures conditions de vie pour les générations actuelles et futures ». De plus, les terres du Sikkim ont déjà été approuvées comme étant biologiques par une certification indienne et l’ambition est, désormais d’avoir une certification américaine.  

Prince BAMIGBOLA (Col)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Déforestation : Nouvelle alerte de la Fao Posted by ZOOM AGRO on octobre 5, 2022 2 jours ago