cropped-zoomagro.jpeg
contact@zoomagro.com
+229 90202098
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
cropped-cropped-zoomagro.jpeg
Utilisation d’intrants chimiques : Quand le maraîcher refuse de consommer ce qu’il commercialise

Pour accroître leur production, les maraîchers ont, généralement recours aux intrants chimiques. Seulement, pour la plupart, les produits issus de ces types de culture ne passent pas dans les assiettes des producteurs eux-mêmes.

Le piment, la tomate, le gombo, les légumes, … ; tous ces aliments que nous consommons aujourd’hui, ont tous été, une fois pulvérisés d’intrants chimiques. Ignorant ou pas, chaque maraîcher en fait usage dans son jardin. Mis à part le fait qu’ils soient de qualité douteuse, ces produits mis en vente sont dommageables pour la santé de l’homme et, les producteurs en savent quelque chose.

Et pourtant, malgré leur connaissance du risque que représente la consommation de ces produits, ils préfèrent les commercialiser. Cependant, c’est une initiative qui n’engage que les consommateurs. En effet, avertis, certains producteurs s’interdisent de manger leur produits mis en vente. Et, pour ce qui est destiné à leur propre consommation, ils font une culture à part en utilisant presque pas de produits chimiques. D’autres font simplement recours aux intrants biologiques.

PRODUCTION ECORESPONSABLE DE PIMENT A ITAGUI (DASSA)

Toutefois, c’est une pratique dont le tort n’est pas, totalement à jeter sur les producteurs. Les clients ont créé la demande et les agriculteurs la satisfont. Les grosses tomates, les légumes aux feuilles larges et sans taches ; de nos jours, c’est ce qui intéresse nos jeunes dames au marché. C’est donc le désir de satisfaire les exigences des clients qui encourage les maraîchers à persister dans l’utilisation des intrants chimiques, nonobstant les risques sanitaires.  Le phénomène a pris de l’ampleur et, sans nul doute ne connaitra un terme de sitôt.

Prince BAMIGBOLA (Col) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Déforestation : Nouvelle alerte de la Fao Posted by ZOOM AGRO on octobre 5, 2022 2 jours ago