contact@zoomagro.com
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
Beach gari party 3 : Les produits dérivés du manioc célébrés

Au bénin, de tous les produits dérivés du manioc, le gari est le plus populaire. Sa consommation ne connait pas de rang social. Le souci de valoriser cet aliment a conduit à la création du Beach gari party (fête de gari à la plage) dont la troisième édition s’est tenue ce dimanche 11 septembre 2022 à la plage de fidjrossè.

Institué dans le souci de valoriser le gari tout en réunissant frères et amis, ce festival, en sa troisième édition aura tenu toutes ses promesses. Le football, le ludo, les cartes, le scrable, … dans une ambiance rythmée par le vent marin et les variétés de sons émis par les haut-parleurs installés de part et d’autre, tous se prêtent d’abord aux jeux de société, en attendant, avec impatience l’instant dégustation. Le gari avec son lot d’accompagnement (arachide, galette, coco, nougat…), le piron rouge ou eba, le dakouin, le djongoli, le ablo yoki, le gali gni gnan, etc. Quand vient l’heure de déguster, plastique et cuillère à la main, d’une table à une autre, chaque participant y allait de son goût. A cette troisième édition, les centaines de participants venus de divers horizons ont compris le message : « le gari n’est pas qu’à délayer », comme l’a souligné Chilz Eliro Tamadaho, Président du comité d’organisation.

Pour lui, cette édition est bien particulière avec notamment, une envergure différente. « A cette édition, nous avons prévu des stands pour certains de nos partenaires alors que pour les deux autres éditions, il n’y en avait pas. Donc, nous essayons d’apporter un plus à chaque fois pour donner plus de visibilité à ceux-là qui sont partenaires de l’événement », a expliqué Eliro Tamadaho.

Et, parlant de partenariat, Iréti Nbè, une coopérative de la commune d’Adja-Ouèrè spécialisée dans la transformation du manioc et appuyée par le programme ACMA2, a offert pour l’occasion, des sacs de gari

Si pour Maboudou Abdou Rahim alias Bravo, membre du comité d’organisation, « les objectifs sont à 90% atteints », c’est qu’il y a toujours quelques touches à apporter. A cet effet, le projet, pour la prochaine édition est, d’élargir le cadre du festival pour mobiliser jusqu’à 1000 personnes. « Ce sera le plus grand défi de la prochaine édition », informe-t-il.

Des activités culturelles ( prestations d’artistes chanteurs, slameurs, poètes… ) et des jeux sont venus clôturer cette troisième édition qui porte la marque d’une organisation sérieuse. « Je suis vraiment content. Et, j’ai envie de participer prochainement », a affirmé, joyeusement Basile Sossoukoue, un participant.

Prince BAMIGBOLA (Col)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sciences agronomiques : Le sol, que retenir Posted by ZOOM AGRO on septembre 29, 2022 12 heures ago