cropped-zoomagro.jpeg
contact@zoomagro.com
+229 90202098
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
Flash infos
Flash infos
Sécurité alimentaire/Protéines animales : Des insectes, sources alternatives d’alimentation

En manque progressif de protéines animales, certaines espèces d’insectes comestibles pourraient prendre le dessus dans l’alimentation humaine dans un futur proche. Leur valeur nutritive reste encore un argument solide pour essayer.

C’est à priori dégoutant, mais les insectes comestibles ont une valeur nutritive exceptionnelle. En général, les insectes sont riches en protéines et pauvres en glucides, et contiennent des minéraux essentiels comme le fer, le zinc, le calcium et le magnésium. Ils sont également riches en graisses insaturées, qui sont une source de graisses plus saine que les graisses saturées.

Selon une étude, la teneur en protéines des insectes comestibles varie de 35 à 60 % en poids sec (après transformation) ou de 10 à 25 % en poids frais, ce qui est plus élevé que les sources de protéines végétales telles que les céréales, le soja et les lentilles et peut parfois être supérieur à la viande et aux œufs. Leur teneur en graisses est très variable, de 10 à 60 %, et il s’agit principalement de graisses saines et insaturées, précise les résultats de cette étude.

Aussi, la consommation d’insectes pourrait potentiellement contribuer à résoudre les problèmes d’accès à la nourriture, de coût et d’environnement. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) a publié un rapport sur l’horizon 2050, lorsque la population mondiale sera estimée à 9 milliards d’habitants. Le rapport reconnaît que les insectes constituent une option plus durable pour remédier à la pénurie alimentaire due au manque de terres agricoles, à la surpêche dans les océans, aux effets du changement climatique et aux pénuries d’eau. L’élevage des insectes nécessite beaucoup moins d’eau, de terres et de nourriture que celui des animaux conventionnels comme le bétail.

Même si en Europe, c’est encore difficile à intégrer au régime alimentaire, la consommation d’insectes est un fait de longue date en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. Au Niger par exemple, le criquet vert est devenu un produit de forte consommation dans les habitudes alimentaires des nigériens et occupe donc une place importante dans le commerce informel. La consommation d’insectes est également une réalité dans certaines zones spécifiques du nord et du sud au Bénin, notamment dans les départements de l’Atacora et du Plateau.

Voici six insectes à ajouter à votre assiette et les avantages potentiels pour la santé qu’ils offrent

1 Les grillons sont un excellent insecte d’entrée de gamme et contiennent des probiotiques.

Si vous n’êtes pas prêt à manger cet insecte entier, croquant et tout, une bonne porte d’entrée est la farine de grillons. Pour 2 cuillères à soupe de farine de grillons, on trouve 50 calories, 6 grammes (g) de protéines, 2,5 g de graisses (0,5 saturées) et moins de 1 g de glucides. Il existe également des preuves préliminaires que les grillons favorisent la santé intestinale, car leur consommation stimule la croissance de certains probiotiques bons pour la santé.

2 Les vers de farine sont un ingrédient polyvalent

Allez-y, séchez, faites griller, rôtissez, faites frire, faites bouillir, faites cuire à la vapeur ou passez-les vers de farine au micro-ondes pour les manger, tout est possible. La recherche analyse les vers de farine comme source de nourriture, et les auteurs notent que les griller leur donne une odeur de maïs cuit à la vapeur. Après séchage et transformation, les larves de vers de farine contiennent 50 % de protéines et 30 % de graisses. Cette quantité de graisses est similaire à celle du lait entier en poudre, notent les chercheurs, et elles ne constituent donc pas le choix le plus maigre.

3 Les termites sont riches en minéraux comme le magnésium

Vous ne voudriez jamais les trouver vivants dans votre maison, car ils peuvent causer des destructions massives, mais les cultures d’Afrique et d’Asie mangent les termites avec délectation. Selon une étude, les termites sont extrêmement riches en manganèse, un minéral qui joue un rôle dans le métabolisme et qui est essentiel à la solidité des os et à la fonction immunitaire. Les termites contiennent jusqu’à 100 fois la concentration de ce minéral par rapport aux autres insectes. En fait, ils peuvent contenir plus que la limite sûre de manganèse lorsqu’ils sont consommés entiers.

4 Les sauterelles fournissent des antioxydants

Vous aimez les crevettes ? Les sauterelles ont un goût semblable à celui de ce fruit de mer bien-aimé. Pour les rendre comestibles, on leur enlève les ailes et les pattes. Elles sont riches en protéines et en graisses, mais pauvres en glucides. Au Mexique, les grillons sont mis en vedette dans les tacos et comme garniture sur le guacamole. Au Japon, on les mange frits avec de la sauce soja. Vous pouvez les inclure dans votre régime alimentaire pour lutter contre les maladies : Les sauterelles font partie des insectes les plus riches en antioxydants. Elles contiennent 5 fois plus d’antioxydants que le jus d’orange frais.

5 La larve de la mouche du soldat noire, un casse-croûte satisfaisant

Bien qu’une étude ait noté que les larves de mouches soldat noires ne font pas partie des insectes les plus fréquemment consommés, elles sont accessibles. Les acheter déjà grillées est une autre façon d’essayer les insectes comestibles. Une portion de 2 cuillères à soupe contient 50 calories, 3,5 g de graisses, 4 g de protéines, 2 g de glucides et 2 g de fibres, ce qui en fait un en-cas équilibré.

6 Les cigales sont une excellente bouchée si vous êtes un fan de crevettes.

Certaines années, vous pouvez remarquer beaucoup de cigales dans votre région, et ces bestioles sont comestibles et sont généralement faibles en gras et riches en protéines. Si vous avez des cigales vivantes, vous devez d’abord les congeler pour les tuer sans cruauté. Cela dit, les personnes allergiques aux fruits de mer ne devraient pas manger de cigales, car celles-ci sont apparentées aux crevettes et aux homards. Elles peuvent également contenir du mercure, donc si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, vous devez éviter les cigales. Évitez-les aussi si vous souffrez de la goutte. Ces insectes ont même un goût similaire à celui des crevettes. Pour les savourer à la maison, il suffit de les faire frire ou de les tremper dans une bonne mayonnaise.

Source : Presse Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Tape/Une première réussie : ACMA2 honoré Posted by ZOOM AGRO on novembre 28, 2022 2 jours ago