cropped-zoomagro.jpeg
contact@zoomagro.com
+229 90202098
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
Flash infos
Flash infos
Pêche et aquaculture : Christian Viaho, nouveau docteur de l’Uac

« En somme, les engins et techniques de pêche utilisés n'assurent pas une gestion rationnelle et durable des ressources halieutiques...»

Christian Viaho entre dans le cercle réduit des docteurs en Aménagement et Gestion des Ressources naturelles, après sa soutenance de thèse le 21 octobre 2022. Ses travaux portent sur le thème : « Écologie et Exploitation des principales espèces de l’ichtyofaune du lac Ahémé et de ses chenaux au sud-ouest du Bénin avant le dragage ».

Christian Viaho est désormais docteur de l’Université d’Abomey-Calavi. Ses travaux « de référence » menés sur la situation du lac Ahémé ont été appréciés par le jury international présidé par le Professeur Emile Fiogbé qui lui a décerné la mention Très Honorable, avec félicitations. En effet, l’impétrant a, à travers sa thèse conduite de septembre 2015 à octobre 2021 contribué à de meilleures connaissances de ces écosystèmes aquatiques. « Au total, 76 espèces de poisson, réparties dans 59 genres et 38 familles ont été recensées. 41 espèces sont estuariennes, 20 espèces sont d'origine marine et 15 sont des espèces d'eau douce », a-t-il dévoilé. Ces travaux interviennent dans un contexte de dégradation du plan d’eau ayant conduit depuis janvier 2022 à des opérations de dragage pilote sur un carrefour critique de l’écosystème.

La zone d'étude comprend le lac Ahémé, le chenal Ahô, le canal de Tihimey et les lagunes côtières de Grand-Popo et de Ouidah qui forment avec les fleuves Mono et Couffo le site Ramsar 1017. Pour faire l’état des lieux avant dragage, 19 stations ont été choisies selon le sens d'écoulement de l'eau. Les données ont été collectées de septembre 2016 à octobre 2018. Les paramètres physico-chimiques ont été collectées in situ pour la caractérisation de l'eau.

Les échantillons de poisson ont été collectés à partir des captures des pêcheurs mensuellement pour la première année puis saisonnièrement pendant la seconde année, appuyés par une pêche expérimentale chaque année avec une batterie de filets maillants dont les mailles sont comprises entre 5 mm et 25 mm. Les spécimens sont fixés automatiquement sur le terrain dans des bocaux contenant du formol à 10% pour la conservation. Les engins de pêche ont été répertoriés, décrits et illustrés.

Les analyses effectuées ont montré que la connectivité entre les plans d'eau est faible. Cela est due selon Christian Viaho au comblement, provoqué par l'érosion des berges, les mauvaises pratiques de pêche et le mauvais dimensionnement des infrastructures de franchissement (ponts-digues) installées lors de la construction des routes. « En somme, les engins et techniques de pêche utilisés n'assurent pas une gestion rationnelle et durable des ressources halieutiques. Les données d'exploitation montrent que le stock de Sarotherodon melanotheron dans le lac Ahémé et ses chenaux est surexploité. Quant à Ethmalosa. fimbriata, son stock reste encore non surexploité ; néanmoins le renouvellement dudit stock (biomasse) est inférieur à la perte par mortalité, donc l'état d'exploitation rationnelle de cette espèce n'est qu'apparente et peut changer rapidement en surexploitation », a-t-il précisé.

Les résultats seront utiles dans le suivi des opérations de dragage. « Cette thèse de Christian Viaho est un document de référence qui nous servira à faire l’évaluation une fois que le dragage sera complètement réalisé », a déclaré Martin Gbèdè, directeur général de l’Adelac. Un stock des spécimens de poissons recensés a été constitué et conservé. Plusieurs recommandations ont été faites à l’endroit du Ministère du cadre de vie, de la direction de la production halieutique et de l’Agence béninoise pour l’Environnement.

Justin NOUNAGNON

One thought on “Pêche et aquaculture : Christian Viaho, nouveau docteur de l’Uac

  1. Le Lac Ahemé jadis est un don de Dieu pour la population du Bénin particulièrement aux habitants des rives. Une étude spéciale conduite pour la réhabilitation du Lac dans le cadre d’une thèse de doctorat est salutaire et mérite une attention particulière de la part de l’actuel gouvernement qui est dans la vision de reveller le Bénin au monde. Cette recherche est inévitablement un atout à saisir. Félicitations au docteur Viaho Christian et vive la science. Je vous remercie
    Karls Kossi DJOUKLIKO. Tél 94900254

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Tape/Une première réussie : ACMA2 honoré Posted by ZOOM AGRO on novembre 28, 2022 2 jours ago