cropped-zoomagro.jpeg
contact@zoomagro.com
+229 90202098
Zogbadjè, Abomey -Calavi Bénin
Flash infos
Flash infos
Agriculture de précision : Le Labef révèle les atouts pour le secteur agricole béninois

Abomey-Calavi, le 28 novembre 2022 : Le Laboratoire de Biomathématiques et Estimations Forestières (LABEF) veut pleinement jouer sa partition pour une Agriculture résiliente. Le séminaire scientifique organisé le 25 novembre 2022 à l’Université d’Abomey-Calavi a été une occasion inédite pour mettre en valeur les énormes potentialités que présentent l’Intelligence artificielle (IA) et l’Agriculture de précision.

« Nous avons voulu qu’à travers ce séminaire, les différents acteurs du monde scientifique et les startups du Bénin qui promeuvent l’agriculture de précision puissent échanger. C’est important que notre pays puisse disposer de base de données en agriculture, conduire des recherches scientifiques sur une agriculture de précision, développer des applications intelligentes basées sur les résultats de ces recherches pour aider le paysan africain à produire intelligemment », a déclaré Prof. Dr. Ir. Romain Lucas GLELE KAKAÏ, Professeur Titulaire de Biométrie et d'Estimations Forestières et Directeur du LABEF.

Ce séminaire a été organisé avec l’appui financier de Artificial Intelligence for Development-Africa (AI4D Africa), géré par le Centre Africain d'Etudes Technologiques (ACTS en anglais) basé en Nairobi au Kenya. L’AI4D est en effet un programme de recherche-action lancé en 2020 pour améliorer la qualité de vie de tous en Afrique et au-delà en s'associant aux communautés scientifiques et politiques africaines pour tirer parti de l'IA et soutenir les chercheurs en début de carrière dans ce domaine.

Un contexte particulier

Dans un contexte de vulnérabilité climatique et d’insécurité alimentaire, l'amélioration des pratiques agricoles devient cruciale pour gérer la prévisibilité, la compétitivité et le respect de l'environnement. L’un des enjeux, est de pouvoir s'appuyer sur l'IA pour réaliser des objectifs de sécurité alimentaire. C’est-à-dire nourrir une population mondiale qui atteint ce mois, 8 milliards de personnes.

« Notre population est en train de croitre pendant que nos rendements sont en train de diminuer. La maîtrise de l’Eau est aussi un défi. Nous sommes le seul continent où l’irrigation continue d’être un luxe. S’il ne pleut pas, il n’y a pas de récolte. Alors, nous devons mettre à contribution la recherche scientifique pour aider à faire face aux nombreux défis qui se dressent devant nous. Ce séminaire est une occasion de mettre ensemble nos efforts pour faire de l’Agriculture de précision une réalité à partir de l’IA », a fait remarquer Prof. Dr. Ir. Achille Ephrem ASSOGBADJO, Secrétaire permanent du Conseil Scientifique des Sciences Agronomiques.

S’aligner sur la stratégie du Gouvernement

Déjà, le Gouvernement béninois a élaboré la Stratégie nationale pour l’e-Agriculture au Bénin pour la période 2020-2024. C’est un document sectoriel à portée nationale qui a pour vision principale : un secteur agricole numériquement transformé d'ici 2025, compétitif, attractif, résistant aux changements climatiques et créateur de richesse, d'emplois. La recherche scientifique aura à jouer un rôle prépondérant dans la mise en œuvre de la stratégie. Une nouvelle dynamique de recherche et d’innovation doit s’intensifier autour du secteur agricole.

« Aujourd’hui, l’Agriculture n’est plus seulement une affaire de semis, d’engrais et d’irrigation. C’est aussi une question d’algorithmes et d’intelligence artificielle. L’Afrique n’y échappe pas. Le Bénin, non plus. Ce séminaire regroupant chercheurs, étudiants et start-ups s’alignent sur la stratégie du Gouvernement de réunir les différents acteurs pour faire de l’Agriculture de précision une réalité. Nous sommes persuadés que ces échanges nous permettront de tracer la voie à suivre », a déclaré, Dr. Ir. Alex Gbêliho ZOFFOUN, Directeur de recherche (CAMES), et Directeur Scientifique de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB).

Le lancement du séminaire scientifique a été fait par Prof. Marcel HOUINATO, Directeur de l'Ecole Doctorale des Sciences Agronomiques et de l’Eau (EDSAE), Professeur Titulaire, Agronomie & Pastoralisme (CAMES). Seize communications ont été présentées à l’occasion, à travers trois panels auxquels les Professeurs Guy Apollinaire MENSAH et Delphin Olorounto KOUDANDE ont largement contribué.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *