• 21/11/2019
Actualités

Bénin/Energies: Dona Jean-Claude Houssou fait un bilan à mi-parcours.

Le ministre de l’Energie: Dona Jean-Claude HOUSSOU

GREEN NEWS
Mardi 19 Février  2019

Reçu dans l’émission ‘’Version originale’’ de la chaine TVC, ce dimanche 17  février 2019, le ministre béninois de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, est revenu sur les actions du gouvernement dans le secteur énergétique.

Sans langue de bois, l’invité de Fortuné Houndefa, a exposé pendant près d’une heure trente minutes les réalisations du président Patrice Talon dans le domaine énergétique passant des énergies thermiques aux énergies renouvelables. Il a en effet abordé les défis auxquels doivent faire face le pays pour sortir de l’ornière énergétique.

Quid des actions du gouvernement dans le domaine énergétique ?

« Tout développement sans énergie est voué à l’échec (…) L’énergie est source de vie et de développement (…) Le président Patrice Talon a vu juste en mettant très tôt dans le Programme d’action du gouvernement (Pag) l’accent sur l’énergie » a-t-il fait savoir. Revenant sur l’état des lieux du secteur énergétique sous Patrice Talon, il a évoqué notamment la fin des délestages. Selon les propos de l’invité, la planification à court et  long termes de l’importation,  et de la production nationale de l’énergie électrique par le gouvernement béninois, a permis de régler  plusieurs problèmes dans le secteur même si tout n’est pas encore rose. « Grâce à la clairvoyance du président de la république, (…) le Bénin a dû mobiliser  de la location d’urgences pour l’équivalent de 150 mégawatts. (…) Nous avons transformé l’échec en succès. Aujourd’hui, le projet de turbine à gaz de Maria-Gléta est réalisé à plus de 90% » a-t-il précisé.   

Le ministre Dona Jean-Claude Houssou, a également abordé les avancées notables du Bénin en matière de lutte contre le délestage. « En 2015, le temps de coupure de l’électricité  était en moyenne à plus de cent soixante-quinze heures  par client. (…) L’ensemble des mesures prise en octobre 2018 montre aujourd’hui que la  coupure d’électricité au Bénin est en moyenne autour de dix-sept heures par client. (…) Le temps de dépannage, qui était autour de 10,6 heures en 2015, est passé aujourd’hui autour de 2 heures. Nous avons augmenté de près de 17% le nombre de ménage ayant accès à l’électricité en milieu  rural» Va-t-il affirmer.

 Parlant  de la coupure d’électricité à travers le pays: « Il y a plusieurs projets aujourd’hui qui sont réels et qui sont en train d’être lancés (…) notamment au niveau de l’extension des réseaux dans les grandes villes du pays comme Cotonou, Calavi, Bohicon, Natitingou, Parakou. Le programme est prêt. L’unité de gestion du projet est déjà en place. » A-t-il laissé entendre.

Des perspectives en énergies renouvelables  annoncées

Au-delà d’évoquer les réalisations dans le domaine de l’énergie thermique, le ministre a aussi parler des ambitions du gouvernement en ce qui concernent les énergies renouvelables. « Un des projets phare du Pag dans le secteur de l’énergie est consacré aux énergies renouvelables. Cela est une première. Concrètement nous avons prévu sur les deux ou trois prochaines années d’avoir près de 25% de notre énergie produite au Bénin, qui sera d’origine renouvelable particulièrement solaire pour près de 100 mégawatts sur 400, que nous prévoyons à l’horizon 2021. Sur ces 100 mégawatts, il y a 25 qui vont démarrer au second semestre de 2019. »

Ozias HOUNGUE

Partager
Publicités
Bénin : l’agriculture contribuera à hauteur de 25% au Pib en 2021

Publications similaires

Laissez un commentaire