• 24/01/2020
Actualités

Pluviométrie dans les pays du Golfe de Guinée Les prévisions agro-hydro-climatiques de 2019 connues demain

Encore quelques heures, et les populations seront situées sur le comportement de la grande saison durant cette année. Les travaux du Forum des prévisions saisonnières des caractéristiques agro-hydro-climatiques du Golfe de Guinée (Presagg) qui ont démarré à Cotonou le 25 février 2019 livreront leurs conclusions le vendredi 1er mars 2019. En effet, ces assises annuelles qui regroupent le Cameroun, la côte d’ivoire, le Ghana, la Guinée équatoriale, le Nigéria, le Togo et le Bénin sont organisées par Météo Bénin avec l’appui du Centre Régional Agrhymet du Cilss, le Centre africain pour les applications de la météorologie au développement (Acmad).

Les experts des pays du Golfe de Guinée en charge du suivi et de l’élaboration des informations agro-hydro-climatiques travaillent à obtenir les prévisions saisonnières consensuelles, tenant compte de la configuration actuelle et des tendances futures des Températures de Surfaces des Océans (Sst) et des modèles statistico-climatiques et des connaissances sur les caractéristiques de la variabilité climatique dans la région.

Après la plénière technique qui aura lieu ce jour, les grandes tendances  seront dévoilées suivies de la rédaction des avis et conseils. On devrait avoir donc des précisions sur la précocité du début ou de la fin des saisons sur la bande côtière, les durées de séquences sèches. Les comportements des écoulements sur les bassins côtiers  de la Côte d’Ivoire,  du Ghana, le bassin inférieur de la Volta, le Lac-Togo, le bassin du Mono, le bassin du Couffo, le bassin d’Ouémé, la vallée du Delta au Nigeria et le Delta Inférieur du Niger ne seront pas occultés.

Les structures de réduction des risques et catastrophes interviendront, quant à elles, à travers une présentation sur la prise en compte des prévisions saisonnières de l’année dernière. L’année dernière, les prévisions avaient signalées des quantités totales de pluies équivalentes ou supérieures aux moyennes sont attendues sur le sud-ouest du Nigeria, pendant la période de Mars-Avril-Mai 2018. Ces quantités seront équivalentes ou légèrement supérieures à la moyenne dans le sud de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et le sud-est du Nigeria au cours de la période de Mars à Juin 2018.

Fulbert ADJIMEHOSSOU                                      FRATERNITÉ

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire