Actualités

PROJET AVLANTO BENIN La multiplication massive des rejets de bananiers plantain par la méthode PIF

Le projet AVLANTO-Bénin s’est doté d’une unité de production de masse de matériel de plantation de bananiers plantain par la méthode PIF « Plants Issus des Fragments de tige » d’une capacité de 1.200.000 rejets par production. L’unité de production de matériel de plantation a été installée sur la station de recherche de la Faculté des sciences agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi sise à Sékou (Commune d’Allada) et est composée d’un ensemble de 06 germoirs de dimensions intérieures de 1 m sur 5 m chacun et d’une ombrière. La mise en place de cette unité corrobore avec les objectifs du projet et permettra à :

– Multiplier les rejets des 18 morphotypes de bananiers plantain identifiés par le projet pour l’installation des essais sur la fertilisation et la plantation de bananiers plantain sous haute densité au niveau des 04 pôles d’intervention du projet ;

– Former des pépiniéristes identifiés provenant des 05 communes d’intervention du projet (Athiémé, Adja-Ouèrè, Ouinhi, Tori-Bossito et Zê) sur la méthode de multiplication massive du matériel de plantation par la méthode PIF,

– Rendre disponible le matériel de plantation de bananiers plantain à coût réduit pour soutenir les producteurs des autres communes hors-projet dans la production de bananiers plantain ;

Selon M. Alain Ahohouendo, assistant de recherche et Doctorant à laFsa-Uac, la multiplication du matériel de plantation de la banane plantain par la méthode PIF est une technologie qui a révolutionné la culture de la banane plantain dans les grands pays de production comme le Cameroun, la Côte-d’Ivoire. C’est une technique simple, rapide, accessible à tous et utilisable par tous les producteurs.  Il s’agit de partir d’un seul rejet pour en produire plus de 30 autres en fonction de la variété à multiplier, la technicité des agents impliqués dans l’opération de multiplication et le respect des consignes de production. Du point de vue historique, la technique de multiplication des plants par la méthode PIF a été mise au point par Dr. Moise KWA, chercheur au CARBAP (Centre Africain de Recherches sur Bananiers et Plantains)  sis à Njombé au Cameroun. Cette technologie permet de résoudre essentiellement 02 contraintes auxquelles les producteurs de bananiers plantain devraient faire face. Il s’agit de la disponibilité en quantité suffisante de matériel de plantation (rejet) pour la mise en place de grande plantation de bananier, de la production de  matériel de plantation indemne de ravageurs et de maladies tels le charançon noir, les nématodes et la cercosporiose.

Ainsi, pour la mise en place des essais dans les 04 pôles d’intervention du projet AVLANTO-Bénin, la multiplication massive du matériel de plantation par la méthode PIF a effectivement commencé le samedi 23 mars 2019 au niveau de l’unité de production du matériel de plantation. Pendant 5 jours, les rejets des 18 morphotypes de bananiers plantain provenant de la collection du projet ont subi tout le processus de préparation des rejets pour la mise au germoir. Au bout de 3 mois de suivi rigoureux, des milliers de plants sains seront disponibles et répartis dans les pôles d’intervention du projet pour la mise en place des essais.

Joachim  SAIZONOU

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

1 commentaire

  1. je me réjoui de cette technique pif je réussi à multiplié des rejet grâce au vidéo de professionnel monsieur Moïse nkua du Cameroun,je suis au Congo démocratique dans la province du kongo centrale je fait un projet de 1ha dans bientôt je veux mètre en terre

Laissez un commentaire