• 20/08/2019
Actualités

Soutenance publique de thèse sur le changement climatique Orou Nikki Bio désormais Docteur en environnement

(Les radios communautaires pour l’adaptation)

Le changement climatique s’invite toujours dans les débats. La situation dans les 2Kp (Kérou, Kouandé, Péhunco) préoccupe par ailleurs. C’est, à tout le moins, ce qui se dégage de l’exposé présenté samedi 08 juin 2019 à la salle de conférence de l’Ecole doctorale de l’Université d’Abomey-Calavi(Bénin), par Orou Nikki Bio. C’était à l’occasion de sa Soutenance de thèse de doctorat en Géosciences de l’environnement et aménagement de l’espace  sur «Le changement climatique dans les communes de Kérou, Kouandé, Péhunco: stratégies d’information et de sensibilisation des populations par les radios communautaires pour l’adaptation».

Et pour une problématique, elle fut saluée. Son caractère scientifique pertinent qui colle à l’actualité et cadre avec les Objectifs de développement durable (Odd) est loué par le  jury. Le changement climatique, souligne l’impétrant dans son introduction, reste l’un des grands problèmes d’environnement de l’époque contemporaine et l’inaccessibilité des populations rurales à l’information climatique demeure une préoccupation. D’où l’objectif général de son travail qui est d’analyser la contribution des radios communautaires aux stratégies locales d’information et de sensibilisation des populations sur le changement climatique dans les 2Kp. La nécessité, en effet, d’utiliser les radios communautaires pour l’adaptation au changement climatique se justifie, confie-t-il, par les possibilités de diffuser l’information agrométérologique, l’existence des formats radiophoniques adaptés à l’information et à l’éducation sur les changements climatiques. Pour Orou Nikki Bio, la radio demeure l’outil prééminent de réception de l’information qui touche l’ensemble de la population. Plus de 77% de la population y ont régulièrement accès, révèle-t-il. Pour lui, le recours à une information climatique fiable, accessible, diffusée en temps réels et adaptée aux besoins des producteurs agricoles et éleveurs s’avère indispensable. Là-dessus, un point d’honneur est mis sur la spécialisation des acteurs médias pour mieux porter l’information. Et, c’est à l’aune de ce travail de recherche fait par l’impétrant et qu’a dirigé Michel Boko, Professeur titulaire des universités Cames/Flashs à l’Uac, que le jury présidé par Ahodékon Cyriaque, Professeur titulaire à l’Uac, lui a décerné le titre de Docteur en Géosciences de l’environnement et aménagement de l’espace. Ceci,avec la mention très honorable plus les félicitations du Jury.

Zoom

 A toutes fins utiles, Orou Nikki Bio est un journaliste radio spécialiste des questions liées à l’environnement. Depuis 2003, il est le Directeur de la Radio communautaire Naanè Fm de Péhunco. Orou Nikki Bio est titulaire d’un Master en management des médias du Centre africain de formation et de perfectionnement des journalistes (Cafpj). Il s’intéresse aussi aux questions juridiques, notamment le Droit de l’environnement. Il est titulaire d’un diplôme de Maîtrise Es-Sciences juridiques, option droit des affaires et carrières judiciaires, à la Faculté de droit et de sciences politiques (Fadesp) de l’Uac et d’un Diplôme en droit international de l’environnement de l’Université des Nations-unies pour la recherche (Unitar).

Anicet SEMASSA

Partager

Publications similaires

Laissez un commentaire