• 20/08/2019
Actualités

ACMA2 / ACMA2 forme les acteurs des PEA de l’Ouémé- Plateau sur la législation des transports dans l’espace CEDEAO

25-05-2019 à 09:05:28

Kétou, 24 Mai. 2019 (ABP) – Des acteurs des pôles d’entreprises agricoles (PEA) venus de différentes communes des départements de l’Ouémé et du Plateau, se sont appropriés du mardi au jeudi, au cours d’un séminaire de formation initié par les responsables du programme approche communale pour le marché agricole phase 2 (ACMA2) à Kétou, les notions fondamentales et la législation en vigueur dans l’espace CEDEAO en ce qui concerne les transports, et la libre circulation des personnes et des biens dans ledit espace.

Selon le superviseur départemental du programme ACMA2 dans le département du Plateau, Wabi Obadimèdji, l’initiative vise à échanger avec les différents acteurs, toutes spécialités confondues des pôles d’entreprises agricoles sur la législation des transports au plan national et au plan sous-régional.

Ce que nous pensons, poursuit-il, c’est qu’une fois au moins, les acteurs ont entendu parler de la législation, de la régulation et des lois qu’il faut respecter quand on donne bagage, quand on est sur le chemin, un certain nombre d’informations qu’ils ont et qu’ils devront désormais changer leur façon de faire dans le secteur des transports.  

« Nous travaillons dans un système qu’on appelle PEA qui est une chaine d’union d’acteurs virtuel où chacun joue son rôle. Dans un PEA,  il y a aussi bien des producteurs, les transformateurs, les commerçants et les transporteurs. Le transport étant le moyen le plus essentiel, si les acteurs eux-mêmes, utilisateurs des moyens de transport ne connaissent pas ce qu’est la législation on est en difficulté », a expliqué le superviseur Wabi Obadimèdji.

Trois jours durant, les participants ont pris connaissance de la réglementation  relative à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO, celle relative au transport routier des marchandises avec les documents y afférents en vue d’éviter les fois à venir, les rançonnements et tracasseries dont ils sont victimes lors de leurs mouvements.

Les droits et devoirs des acteurs en la matière, la vie en coopérative et le bon sens n’ont pas été occulté à cette rencontre où les participants ont reçu les notions nécessaires pouvant faciliter la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Très aguerris, commerçants, transporteurs, transformateurs et autres acteurs des pôles d’entreprises agricoles (PEA) conviés à la rencontre, ont assuré d’user à bon escient les enseignements reçus au cours de ce séminaire et promis sensibiliser leurs pairs pour un changement de comportement et pour et le bonheur des uns et des autres. 

ABP/ ID/CG

Partager

Publications similaires

Laissez un commentaire