• 20/08/2019
Actualités

Recherche agricole au service du développement: Deux chercheurs béninois distingués

Les professeurs Adolphe Adjanohoun et Joseph Hounhouigan, deux monuments de la recherche agricole au Bénin

 Par Ariel GBAGUIDI (Stag.)  14 Jui 2019

Les professeurs Adolphe Adjanohoun et Joseph Hounhouigan, deux monuments de la recherche agricole au Bénin, en Afrique et dans monde, ont été distingués, mercredi 12 juin dernier à Cotonou. Ils ont été honorés par les acteurs du secteur agricole béninois pour la qualité de leurs travaux de recherche.

Adolphe Adjanohoun, actuel directeur général de l’Institut national de recherche agricole du Bénin (Inrab) et Joseph Hounhouigan, ex-doyen de la Faculté des sciences agronomiques (Fsa) de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), et actuel directeur du laboratoire de sciences des aliments de la Fsa. Ces deux professeurs chevronnés, rompus à la tâche et fermement attachés aux recherches scientifiques dans le secteur agricole ont été distingués, mercredi dernier, par les acteurs du secteur agricole et les autorités béninoises au plus haut niveau. Sans oublier leurs parents, amis et collègues de service. 


En effet, les deux impétrants se consacrent depuis plusieurs dizaines d’années à la recherche agricole. Riz, maïs, manioc, ananas, palmier à huile, soja, presque tous les produits agricoles ont été revisités par des centaines de projets de recherches coordonnés distinctement par les deux éminents professeurs. Des recherches qui, indique-t-on, ont produit des fruits dont les producteurs, partout dans le monde, usent et abusent chaque jour. A cela s’ajoutent leurs publications scientifiques indénombrables. Immenses et denses, les parcours des deux nominés forcent admiration et respect.
La distinction de ce jour est « la preuve de ce qu’ils représentent» dans le secteur agricole et en milieu universitaire, a déclaré 
Patrice Sewadé, porte-parole des organisateurs de la cérémonie de distinction et coordonnateur des associations Sojagnon et Redad, entendez Réseau de développement d’agriculture durable.

Mais Adophe Adjanohoun et Joseph Hounhouigan ne sont pas que des enseignants-chercheurs. Ils sont également des pères et des époux attentionnés et diplomates malgré le long moment qu’ils consacrent à leurs travaux, témoignent des proches des deux professeurs. C’est un mari «doux», laisse entendre la femme d’Adolphe Adjanohoun au beau milieu de son témoignage, enflammant de ce fait l’assistance. 
L’éloge de dame Cynthia Hounhouigan épouse Hodé envers son père Joseph Hounhouigan donne également la chair de poule. L’exemple de papa l’a poussée, dit-elle, à chercher une âme sœur à l’image de son géniteur. Autrement dit, les deux brillants chercheurs sont des oiseaux rares. La belle preuve, c’est qu’ils sont les seuls à avoir été retenus sur une longue liste de propositions de noms, après un tri « sévère », effectué par le ministre de l’Agriculture, Gaston Dossouhoui. Ce dernier en donne, lui-même, la certitude avant de livrer, plus loin, un témoignage émouvant à l’endroit des heureux élus. 
Se succédant au pupitre, Adolphe Adjanohoun et Joseph Hounhouigan ont exprimé toute leur gratitude aux organisateurs de cette cérémonie de « distinction inédite », aux autorités béninoises ainsi qu’à leurs parents, amis et collègues.  Pour les deux chercheurs, la distinction qui leur a été décernée est un encouragement à mieux faire. Ils n’ont pas manqué de souligner l’importance de la recherche scientifique pour le développement d’une nation (comme le Bénin) et de louer, par ailleurs, les efforts du régime de la Rupture visant à améliorer le quotidien des enseignants du supérieur, l’environnement de la recherche au Bénin et la vulgarisation des résultats de recherche. Il est à noter que les deux récipiendaires ont reçu leurs prix des mains des ministres Gaston 
Dossouhoui de l’Agriculture et Marie Odile Attanasso en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Partager

Publications similaires

Laissez un commentaire