• 20/08/2019
Actualités

Rapport du Giec : les agriculteurs face au défi de protéger les sols sans labourer.

Plus de labours, c’est aussi quatre fois moins de carburants dépensés et moins de temps passé sur un tracteur.

(Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a dénoncé, jeudi 8 août, l’accélération de l’érosion des sols. En France, de nombreux agriculteurs ont appris à se passer des labours. Ludovic Joiris a renoncé à labourer ses champs. L’agriculteur cultive plus de 300 hectares dans l’Essonne. Il compte entretenir la protection naturelle des sols. Grâce à une couche superficielle de matière organique, ses terres sont protégées. Si cette technique est recommandée par certains scientifiques, c’est parce qu’elle permettrait de conserver le carbone dans les sols, un des principaux gaz à effet de serre. Plus de labours, c’est aussi quatre fois moins de carburants dépensés et moins de temps passé sur un tracteur.

Des produits chimiques nécessaires sans labour

Selon Godefroy Potin, exploitant dans le Val-d’Oise, impossible de planter des betteraves sans labourer. Renoncer à cette technique l’exposerait à d’autres problèmes, comme la prolifération de mauvaises herbes. Dans ce cas, il est donc nécessaire pour les agriculteurs d’utiliser des produits chimiques. Même Ludovic Joiris avoue ne pas pouvoir se passer de produits herbicides, mais il indique utiliser aujourd’hui deux fois moins de pesticides.

Franceinfo

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/agriculture-proteger-les-sols-sans-labourer_3569869.html

Partager

Publications similaires

Laissez un commentaire