Actualités

Bénin/Agriculture : 1kg de tomate à 7f à Kétou

Le prix du panier de tomates a considérablement baissé à Kétou, commune frontalière au Nigéria. Cet état de choses suscite de questionnement.

Le panier de tomates dont la masse s’estime en moyenne à quinze kilogrammes (15 kg) est vendu à un prix forfaitaire de cent francs CFA dans le village de Dogo à Kétou.

Cette situation enregistrée dans la journée du dimanche 08 août 2019 serait la conséquence des fermetures des frontières entre le Bénin et le Nigéria.

Selon Pamphile Houndji, Agro-environnementaliste doctorant sur la  thématique « Dynamique urbaine et développement de l’agriculture urbaine et péri urbaine à Kétou, trois facteurs expliquent cette baisse drastique du coût de cessation de la tomate.

 « Il s’agit premièrement de la morosité économique que traverse le pays. À cela s’ajoute la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria ».  Elle est intervenue depuis le 20 août 2019. Ce qui a créé un déséquilibre entre l’offre et la demande.  La dernière est la dégradation des voies d’accès aux zones de production.

À y voir de près, cette situation constitue une menace pour le marché agricole, auquel il faut apporter des mesures  urgentes.

Sèdami LALY

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

6 comments

  1. […] des frontières qui est intervenue le 20 août passé.Cette situation n’est pas sans conséquences sur l’économie […]

  2. […] court terme, la prospection d’autres marchés pour écouler les produits maraîchers qui sont en souffrance actuellement. À moyen terme, il s’agit de trouver des solutions pour la conservation de ces  derniers. Et, […]

  3. […] concombres tous ont été impactés négativement. Le prix de ces derniers a baissé drastiquement. 1kg de tomate serait vendu à 7 Fcfa à Kétou. Cependant le secteur des produits maraichers biologiques (Bio) est épargné des conséquences […]

  4. […] l’espace de deux semaines, le kilogramme de tomate a été vendu à 7fcfa à Kétou, commune frontalière avec le Nigéria, dans le département du Plateau. Les maraîchers de cette région ont enregistré d’énormes […]

  5. […] semaines, les produits maraîchers  particulièrement la tomate au bénin faisaient face à une mévente remarquable, depuis le 20 août, date de la fermeture des frontières […]

  6. […] internationaux en matière de productivité. A titre illustratif, la hausse de production de tomates enregistrée durant la période 2006-2016, (de 1,8 million de tonnes à 2,3 millions de tonnes) a […]

Laissez un commentaire