• 23/09/2019
Actualités

Métier vert Vivre de plants et de fleurs, c’est possible à Cotonou

Le métier est encore peu connu, ses opportunités aussi. Si ailleurs, certains ont fait de la préparation et de la vente de fleurs fraîches ainsi que des plantes et des petits arbustes une profession, ici,  le secteur n’accroche pas encore beaucoup de gens. Pourtant, quelques minutes de discussions avec les acteurs suffisent pour comprendre que c’est une mine d’opportunités pour qui veut s’auto entreprendre.

Clôture du projet Dapis Les acteurs font le point

A Bénin royal hôtel, jeudi 20 juin 2019, l’heure était à la restitution des principaux acquis du projet Dapis. Ce jour a consacré la clôture dudit projet sur le «Développement des pratiques agronomiques et de transformation appropriées pour une amélioration de la  compétitivité de la filière ananas au Bénin». L’atelier a connu la participation des représentants  de l’Ambassade des Pays-Bas, des acteurs de la filière ananas (producteurs, commerçants, exportateurs d’ananas, transformateurs de jus d’ananas pasteurisés, chercheurs des universités et des centres de recherches agricoles, promoteurs de la filière), des structures de sécurité et de qualité des aliments, des acteurs du monde agricole et agroalimentaire, et bien évidemment, des consommateurs d’ananas fruits et de jus d’ananas.

Les professeurs Adolphe Adjanohoun et Joseph Hounhouigan, deux monuments de la recherche agricole au Bénin, en Afrique et dans monde, ont été distingués, mercredi 12 juin dernier à Cotonou. Ils ont été honorés par les acteurs du secteur agricole béninois pour la qualité de leurs travaux de recherche.

L’acidose est responsable de plus de 95% des maladies. Et, c’est ce qu’affirmait ce samedi 08 juin 2019 à la salle de conférence de l’hôtel Palais Oriental 2 (Porto-Novo), Charles Koutomy, président de l’Ong ‘’Le don’’. Un don qui se traduit entre autres, à l’entendre, par sa capacité à trouver le remède à ce mal. On parlera de l’Elixir magique alcalin (Ema).

Un stage de renforcement des capacités à l’initiative du programme Approche communale pour le marché agricole (ACMA)-Phase2 sur les options d’intensification de la production et de gestion post-récolte a démarré mardi à l’Hôtel « Bethel » de Glazoué, en présence d’une équipe du programme ACMA2, des techniciens des Structures d’appui entrepreneurial (SAE), des membres de l’Union nationale des producteurs de soja du Bénin (UNPS-Bénin), de l’ONG CIDEV-Bénin, du cabinet Néo Consult et de la Direction départementale de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (DDAEP-Collines).

Le changement climatique s’invite toujours dans les débats. La situation dans les 2Kp (Kérou, Kouandé, Péhunco) préoccupe par ailleurs. C’est, à tout le moins, ce qui se dégage de l’exposé présenté samedi 08 juin 2019 à la salle de conférence de l’Ecole doctorale de l’Université d’Abomey-Calavi(Bénin), par Orou Nikki Bio. C’était à l’occasion de sa Soutenance de thèse de doctorat en Géosciences de l’environnement et aménagement de l’espace  sur «Le changement climatique dans les communes de Kérou, Kouandé, Péhunco: stratégies d’information et de sensibilisation des populations par les radios communautaires pour l’adaptation».

Cette année, qui marque la 34ème édition de la Journée nationale de l’arbre, est placée sous le thème « Arbre et éducation pour une économie verte et durable ». Considéré comme le marqueur, le plus visible des modifications de l’environnement, l’arbre peut induire une économie verte qui préserve et promeut les ressources naturelles. Cette assertion est  loin d’être corroborée aux pays du roi Guézo par faute d’entretien  et de suivi des espèces mises en terre. Pour l’illustrer, il n’y a pas mieux que la disparition de l’arbre planté par le président Mathieu Kérékou en 1985, l’arbre symbole même du lancement de la journée nationale de l’arbre. C’était dans la commune de Sèmè-Podji.

L’accès à une énergie propre et durable pour tous, l’Objectif de développement durable n°7 des Nations unies, est toujours possible, mais il faudra fournir des efforts considérables pour l’atteindre, notamment dans les secteurs de la cuisson et des transports. C’est ce qui ressort de rapport Tracking SDG7: The Energy Progress Report publié par un pool d’experts de l’Agence internationale de l’énergie, l’Agence internationale des énergies renouvelables, la division de statistiques de l’ONU, la Banque mondiale et l’Organisation mondiale pour la santé. 

L’Autriche devient le premier pays européen à interdire totalement le glyphosate. Le Parlement autrichien a approuvé mardi une interdiction totale de cet herbicide controversé, classifié « cancérogène probable » par l’Organisation mondiale de la santé.

https://www.agenceecofin.com/hebdop1/0907-67685-l-acces-universel-a-l-energie-propre-s-ameliore-dans-le-monde-mais-tout-reste-a-faire-dans-la-cuisson-et-les-transports

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/07/02/autriche-le-parlement-approuve-l-interdiction-totale-du-glyphosate_5484459_3244.html

Le Conseil des ministres du mercredi 3 juillet a décidé de financer un plan d’intervention prioritaire au profit de la réserve de biosphère transfrontalière du parc national W. La réserve de biosphère transfrontalière du parc national W, d’une superficie de 7.623 km2, fait l’objet d’une forte pression démographique avec des activités illicites de braconnage, d’élevage, de pêche et d’exploitation forestière.

https://www.lanationbenin.info/index.php/actus/159-actualites/19952-preservation-de-la-biosphere-un-plan-d-intervention-prioritaire-pour-le-parc-national-w

C’est sans doute un rêve inachevé. La guérilla attendue contre les sachets plastiques ne s’est pas fait remarquer toute la saison. Sur un trône de laisser-aller et de concurrence déloyale, règne encore chez nous la bête noire de tous les temps. En effet, il y a un an, une répression se pointait à l’horizon. De toute façon, la loi 2017-39 du 26 décembre 2017 en a voulu ainsi. Le délai de grâce étant de 6 mois, selon l’article 18, importateurs, détenteurs et vendeurs tombent sous le coup de la loi. Une psychose, c’en était une de vrai.

Partager

Publications similaires

Laissez un commentaire