• 20/11/2019
Actualités

Sica 2019: Une bonne nouvelle pour les participants béninois

La troisième édition du  Salon international du Café – Cacao – Cajou ou International Cocoa – Coffee & Cashew Trade Fair (Sica) aura lieu du 12 au 14 décembre 2019. Cette édition offre une place de choix au Bénin. Elle se tiendra à l’hôtel Marriott Marquis de New York de New York aux Etats-Unis d’Amérique sur le thème « Investir dans la transformation agricole en Afrique ».

Renforcer la coopération bilatérale entre les producteurs de l’Afrique et les Etats-Unis d’Amérique en matière de transformation industrielle du Café, Cacao et de l’anacarde, c’est l’objectif principal que vise le salon Sica. A cet effet, le Bénin a bénéficié d’un privilège vu la place stratégique qu’il occupe dans la gestion de la filière anacarde dans la sous-région.

« Le Bénin occupe la présidence de la coordination de la filière anacarde en Afrique de l’Ouest par l’entremise du ministère du commerce. Pour cela, le commissaire général a mis à la disposition du Bénin à ce salon un stand de 200 m² pour que les béninois puissent avoir l’espace nécessaire pour exposer et faire des échanges B2B afin de faire la promotion de l’anacarde béninois», a confié Djidjoho Eugène Aguemon, membre du comité d’organisation du Sica.

En effet, il est prévu pour ce salon une exposition et des rencontres Business to Business (B2B) et Business to Consumer (B2C) suivi des conférences et panels. Ces rencontres visent à offrir aux opérateurs économiques un temps d’échanges avec les responsables du secteur public et privé américains sur les préoccupations qui les concernent.

Si le terrain est bien préparé pour le Bénin, les frais de participation sont aussi en sa faveur. « Pour une prise en charge globale incluant le séjour, le billet d’avion, le stand et la restauration, le participant paiera 3 millions de francs Cfa» a précisé Eugène Aguemon.

Pour rappel le Sica est organisé chaque deux ans de façon tournante dans les pays producteurs et consommateurs à l’instar du World Cocoa Conference (WCC), et du World Cocoa Foundation Partnership Meeting. L’édition de cette année est dans l’optique de mettre en œuvre une politique des gouvernements africains qui vise un taux de transformation d’au moins 50% des produits à l’horizon 2020.

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire