• 21/10/2019
Actualités

Présentation globale de ses résultats à Porto-Novo: Acma2 séduit le comité de suivi

S’assurer que les interventions du programme Approche communale pour le marché agricole (Acma2) sont en phase avec les priorités nationales. C’est à cet exercice que s‘est livrée l’équipe de pilotage du programme en présentant aux  membres du Comité de suivi (Cs), les résultats obtenus après la mise en œuvre du plan de travail 2019. C’était du 03 au 04 octobre 2019 à l’hôtel ‘’Freedom Palace’’ à Porto-Novo.

Anicet SEMASSA

Ainsi, après la présentation globale des résultats du programme Acma2 à Porto-Novo, les membres du comité de suivi ont effectué une visite d’échange sur le terrain avec les acteurs des Pôles économiques et agricoles (Pea) ‘’Huile de palme’’ et  ‘’Poisson’’ dans la commune d’Avrankou. Au  centre de stockage de l’huile de palme à Kouti, pour citer ce cas, Jérôme Fassinou a présenté à la délégation, les caractéristiques de l’infrastructure, l’organisation du Pea dont il est membre et le mode de gestion qui entoure l’activité de warrantage de l’huile de palme. Au soir de sa narration, 129, ­65 tonnes d’huile de palme sont warrantées en 2019 contre 101,10 tonnes et 28, 025 tonnes respectivement en 2018 et 2016.

A l’issue de cette présentation et des discussions ‘’enfantées’’, une note de satisfaction se dégage des réactions des membres du Cs. Ceci, notamment, compte tenu du contexte socio-économique actuel.  Pour Clément Edah, expert en nutrition à l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas près le Bénin, « les initiatives de Acma2 avec les acteurs Pea sont pertinentes et cela conforte »  A ce propos, il suggère  que le Pea huile de palme se fixe des objectifs clairs les années à venir.

Quelques recommandations

La deuxième journée des travaux du Comité de suivi a été dédiée aux discussions et recommandations. Le moins à retenir, l’ambition de parvenir à une  « synergie thématique ». Il s’agira donc  pour Acma2  de penser à fédérer ses actions pour que tous les projets qui portent sur la même thématique ‘’raisonnent’’ ensemble surtout s’ils sont dans la même zone géographique. Par ailleurs, la poursuite de la sensibilisation des acteurs des Pea sur la nécessité de payer la Taxe de développement local (Tdl) n’a pas été celée. Pareillement, l’accent a été mis sur la mise en œuvre d’un mécanisme de diversification dans la recherche de marchés afin de prévenir les effets d’une quelconque fermeture de frontière et d’incitation à la consommation des produits locaux made in Bénin.

Partager
Publicités
Sica 2019: Une bonne nouvelle pour les participants béninois

Publications similaires

2 comments

Laissez un commentaire