• 09/07/2020
Actualités

Bénin: Les femmes rurales contribuent fortement au développement agricole

Les femmes représentent 51.2% de la population béninoise avec un taux de 52% en milieu rural selon le dernier recensement général de la population (RGPH4). Elles contribuent au développement du pays avec leurs activités génératrices de revenus surtout dans l’agriculture. Mais elles semblent être oubliées.

Située au Sud-Ouest du pays entre les communes de Grand-Popo et de Comé, l’aire communautaire de conservation de la Bouche du Roy compte 8 613 âmes dont 51 % sont des femmes (RGPH4). Ces dernières jouent un grand rôle dans l’économie locale.

Alors, à quoi peut ressembler une journée de femme vivant dans  cet endroit naturel merveilleusement beau?

Le quotidien des femmes rurales de la Bouche du Roy 

 Très tôt le matin,  au plus à 6h, elles sont déjà sur pied pour les corvées domestiques. À 9 h au plus, elles vaquent pour la plupart aux activités génératrices de revenus axées sur l’agriculture. Ces activités sont entre autres : récolte de bois, préparation de sel, fabrication manuelle de nattes et d’éventail. Il ne faut surtout pas oublier la préparation de toffee à base de lait de coco, la pêche de crabe, le tri des poissons et le fumage de poisson etc.

De par ces tâches, elles assument financièrement une grande partie des responsabilités de la famille. Même si  elles sont souvent oubliées lors des journées de célébration de la gent féminine.

Une journée de la femme rurale pour les célébrer

Au Bénin, la femme rurale est célébrée depuis 2008. En prélude de cette journée, la Chambre nationale d’agriculture du Bénin soutenue par Enabel, la GIZ et le réseau Agriprofocus a organisé deux jours de réflexion assortie d’une foire à l’endroit de ces ‘’oubliées’’. L’accès au foncier, les opportunités des réformes agricoles sont entre autres les thématiques abordées avec les femmes rurales agricultrices lors de ces journées.

Partager
Publicités

Publications similaires

5 comments

  1. […] le plan économique, la femme est au premier Chef pour la recherche des revenus nécessaire au maintien de la vie des individus […]

  2. […] entre autres la fourniture de cinq services d’observation de la terre sur l’environnement et la pêche côtière. Pour le Dr Zacharie Sohou, Directeur de l’Irhob, le Gmes va renforcer le service de […]

  3. […] effet, ce programme a été lancé par l’agence belge de développement (Enabel) en janvier 2016 et a valu à ce jour, un coût total estimé à près de deux milliards de francs […]

  4. […]  Il s’agit d’une part de faire l’historique des différentes luttes menées depuis l’introduction de la loi portant l’adhésion du Bénin à l’Upov 1991 à l’assemblée et d’autre part de ressortir les pièges contenus dans le texte de la convention Upov 1991. Ainsi, le premier atelier a réuni des membres de la Convergence globale des luttes pour la terre , l’eau et les semences paysannes en Afrique de l’ouest (Cglte-oa), des paysans leaders, des acteurs des médias de proximité, les représentants des associations de consommateurs. En ce qui concerne le second, il est réservé spécialement aux femmes paysannes. […]

  5. […] Mareyeuse oui, mais qu’en est-il de l’environnement dans lequel sont installés, femmes et […]

Laissez un commentaire