• 12/12/2019
Actualités

Acma2 « L’accès au marché que nous visons évolue à grand pas », selon Juliette Aziaglo

GREEN NEWS, Magazine de l’économie verte

N* 07 Novembre 2019

Pendant trois semaines, Acma2 s’est fait remarquer à la foire de l’indépendance 2019 à Cotonou. Plusieurs acteurs venant des quatre départements d’intervention du programme que sont : le Zou, les Collines, l’Ouémé et le Plateau étaient présents pour faire connaitre leurs produits. Un tour dans les stands nous a permis de rencontrer madame Juliette Aziaglo qui nous informe de la suivie dont faire preuve, les membres du staff technique du programme sur le terrain et des conditions de participation.

Quelques produits d’exposition

ZOOMAGRO : madame Juliette Aziaglo, vous êtes la chargée de l’identification des acheteurs et la mise en relation avec les acteurs économiques du programme Acma2 dans l’Ouémé et le Plateau ; quelle est la stratégie d’accès au marché que vous utilisez au sein de Acma2 ?

Juliette Aziaglo : La stratégie de mise en marché du Programme consiste à l’identification des clients ou prospects et la mise en relation de ces derniers avec les acteurs des Pôles économiques agricoles (Pea). Ceci se fait, à travers l’organisation des rencontres d’échanges, des tables rondes et la participation aux foires et aux salons. Je peux citer : « la foire de fin d’année en décembre, la foire de l’indépendance, le salon Ose qui concerne les jeunes entrepreneurs agricoles et le salon Agri-finance ».

 En prélude, à notre participation à cette édition de la foire de l’indépendance, il a été organisé à l’intention de nos exposants un atelier de formation, afin qu’ils puissent réussir leur participation aux foires et salons à venir. Ils ont été formés sur les stratégies marketing, la présentation des produits par l’utilisation des emballages adéquats et sur l’importance de participer à une foire commerciale. Une formation au cours de la quelle les graphistes et distributeurs d’emballages ont été invités à participer pour présenter aux acteurs les différents types d’emballages et étiquettes existants et adaptés pour chaque produit. Ceux-ci ont pour rôle de confectionner des étiquettes et de livrer des emballages adéquats pour une meilleure présentation des produits des acteurs. Tout ceci, pour permettre à nos exposants d’être plus visibles et plus compétitifs sur le marché.

Les exposants, qui sont –ils ?

Ce sont les acteurs Pea des différentes chaînes de valeurs promus par Acma2 dans les zones d’interventions du Programme. Ils ont été sélectionnés suivant des critères bien définis. Sur la base de ces critères que sont : « le dynamisme du promoteur, la qualité et la disponibilité de ces produits …», 30 promoteurs ont été sélectionnés comme exposants à cette foire. Rassurez-vous, l’aspect genre a été très bien respecté. Constituée en trois (03) équipes de 10 exposants en plus des superviseurs et coordonnateurs départementaux, l’équipe est changée chaque semaine d’une meilleure représentativité des produits : Gari sôhoui, huile de palme, kluiklui, piment assaisonné, maïs, poisson-chat fumé, etc.

Quelle évaluation à mi parcours faites-vous de leur participation à cette foire ?

« Ils étaient tous présents, et enthousiasmés de présenter leurs produits aux visiteurs » personnellement, je note que leur participation a réveillé en eux, le sens d’innovations. Cela a été une grande opportunité pour eux. Non seulement, pour la vente de leurs produits, mais aussi pour nouer des relations d’affaires avec des clients et des prospects. Ce qui ouvre la voie d’un nouveau marché pour l’écoulement des produits.

« Nous avons vu certains de nos bénéficiaires qui se sont financés eux même leur stand et exposent leurs produits ». Ce qui veut dire que sur le plan commercial, l’accès au marché que nous visons évolue à grands pas.  

Votre Conclusion

D’abord, je tiens à remercier Zoom Agro pour l’intérêt accordé au programme ACMA2.

En somme, notre but est de pouvoir professionnaliser les acteurs Pea. Il s’agit de les organiser à mieux gérer leurs entreprises afin d’offrir des produits de qualité répondant aux exigences du marché. De ce fait, l’une de notre démarche est de les amener à prendre connaissance de ce qui se fait ailleurs par leurs paires pour s’en inspirer.

 Outre les chiffres d’affaires réalisés sur place, la foire a permis aux acteurs Pea de de nouer des partenariats avec des collaborateurs commerciaux pour la livraison des alevins, poissons fumés, et divers gari améliorés. Il faut retenir que les exposants ont fait une recette de  3 101 350 fcfa suite à leur participation à la Fip 2019. Elle se répartit comme suit : 1 080 750fcfa pour le Zou, 532 650fcfa pour l’Ouémé et respectivement 501 350fcfa pour les collines et    986 600fcfa pour le Plateau.  
Partager
Publicités
Pesticides en agriculture au Bénin

Publications similaires

Laissez un commentaire