• 12/12/2019
Actualités

e-Agriculture : le salon Ict4Ag 2019 se referme avec 5 recommandations

 Les rideaux sont tombés sur la deuxième édition du salon des Technologies de l’information et de la communication dans l’agriculture (Ict4Ag) ce jeudi 14 novembre 2019. Une initiative du Next Einstein Forum qui s’est tenue sur le campus de l’école de sociologie rurale et de vulgarisation agricole de l’Université nationale d’agriculture (Una) de Porto Novo. Cinq recommandations ont été faites pour un impact considérable de ce salon.

Le développement des solutions numériques en langues locales, la couverture internet dans les milieux ruraux, la création d’un centre de compétence à l’exemple de Sèmè city, la subvention des start-ups et la formation de ces développeurs de solutions sur les notions indispensables en agriculture. Voilà les cinq recommandations du salon ict4Ag 2019. Elles ont été énumérées par le directeur de l’école et vice-président du comité d’organisation, Florent Okry. Ainsi, tous les acteurs du secteur sont concernés par cette série d’exhortations.

En réalité, lesdites recommandations sont issues des travaux de groupes. Ils ont porté sur deux thèmes. En premier lieu, figurent les blocages technico socio-économiques au développement des solutions Tic pour l’agriculture. Le second s’est penché sur les mécanismes institutionnels indispensables à mettre sur place pour porter à l’échelle les solutions Tic. C’est ce qu’on retient des propos du vice-président.

Un salon qui promet

Sylvain Ahounou, représentant de la ministre du numérique et de la digitalisation à cette cérémonie s’est extasié. « Je reste convaincu et rassuré que le e-agriculture au Bénin a de beaux jours devant lui », dixit-il.

De même, le professeur Gauthier Biaou, recteur de l’Una, a exprimé sa joie de voir le salon dans un élan de développement national. Ensuite, il n’a pas manqué de remercier les organisateurs. Enfin, soucieux de la pérennité du salon, il a fait une proposition. « En dehors de la publication des travaux scientifiques, il serait souhaitable de produire un livre sur les deux éditions », a-t-il suggéré. À l’en croire, cette idée permettra de renforcer les liens de confiance avec les partenaires qui financent l’activité.

L’approche genre désormais au cœur du salon

Profitant de l’occasion, le trésorier général adjoint de la Chambre nationale d’agriculture du Bénin, Dénis Tognissou a fait la doléance du renforcement de la présence des femmes pour les éditions prochaines. Selon lui, leur  forte représentativité est un élément important.

Notons qu’à cette édition, Awanabi Idrissou, agri-blogueuse a vaillamment représenté la gent féminine. En plus, d’être membre du comité d’organisation, elle a exposé à ce salon Agriyouth. Ce dernier est une solution numérique qui a pour vocation de contribuer à mettre en avant le levier (économique) que constitue l’agriculture, et ce à travers l’implication de la jeunesse.

Partager
Publicités
Pesticides en agriculture au Bénin

Publications similaires

2 comments

  1. TOTO Luc dit :

    Pensé à accompagné les jeunes porteurs d idées de projet innovantes
    merci

Laissez un commentaire