• 12/12/2019
Actualités

Acma2/Warrantage d’huile de palme :L’expérience édifiante de Aziz EVENANMIAN à Akpro-Missérété

Aziz EVENANMIAN , la cinquantaine, est un acteur très actif dans la production et la transformation de l’huile de palme depuis 2 décennies environ dans la commune de Akpro-Missérété (arrondissement de Gomè-Sota, village Gomè Dokpo). Marié et père de six (06) enfants, il écoule son huile de façon individuelle sur les marchés environnants (Adjohoun, Missérété, Vakon et Porto-Novo). Sur ses traces…

ACMA 2

Aziz EVENANMIAN, dans ses activités, a entendu parler du programme Approche communale pour le marché agricole (Acma) pour la première fois en 2017 avant la clôture de cette phase.  Ce qui a attiré son attention est le warrantage qui se fait dans certaines communes d’intervention avec à la clé, des résultats spectaculaires. « Je connaissais le warrantage des céréales, mais le warrantage de l’huile rouge c’était la première fois que j’en entendais parler. Je me suis dit qu’il fallait absolument que ma commune aussi expérimente ça » a-t-il confié. Mais malheureusement pour lui, le programme Acma dans sa première phase travaillait uniquement sur la filière poisson à Akpro-Missérété ; l’huile de palme n’était pas prise en compte. Seulement, l’homme, endurant, trouvera d’autres pistes à exploiter.

Ainsi donc, Aziz EVENANMIAN, intéressé par le warrantage, a mené des investigations. Lesquelles investigations l’ont conduit auprès de ses homologues de Adjohoun, une commune située à 20Km de la commune de Akpro-Missérété. A Adjohoun où le programme Acma accompagne le processus de warrantage depuis 2015, le comité de warrantage ne se fera pas prier. Aziz sera édifié dans sa dynamique d’améliorer ses revenus. L’étape suivante pour lui, consistera à se rapprocher du superviseur de département de l’Ouémé, Benjamin Houéto. Son objectif, avoir plus d’informations afin que son rêve se concrétise. Dans le même temps et très rapidement, il partagera la bonne nouvelle avec ses pairs (producteurs, transformateurs et commerçants) de Akpro-Missérété et a pu les convaincre.

Akpro-Missérété et le warrantage

Ainsi, naîtra l’initiative du warrantage à Akpro-Missérété notamment avec l’accompagnement du programme Acma lors de sa phase 2. Or, Acma2 dans son approche d’intervention, privilégie l’organisation des acteurs en Pôles d’entreprise agricoles (Pea). Pour s’inscrire dans cette logique, est né le Pea d’Akpro-Missérété sur l’initiative des acteurs dont l’activité principale est le warrantage. Ce Pea auto-constitué a pris corps en mai 2018 avec un effectif de 35 acteurs producteurs et transformateurs dont 14 femmes. Pour la campagne d’août 2018, ces derniers ont warranté 12,65 tonnes d’huile de palme et ont bénéficié de 3.696.000FCFA de crédit de ALiDé (institution financière). Missérété pour sa toute première expérience de warrantage s’est illustrée, malgré la chute des prix sur le marché, par le meilleur prix de vente de la tonne d’huile : 527 947 FCFA contre un prix moyen de vente de 503 798 FCFA la tonne pour les 9 Pea. Signalons qu’entre-temps, les acteurs se sont spontanément cotisés de l’argent pour réaliser un Tank d’une capacité de 25 tonnes dans lequel l’huile a été stockée. Les questions de contrôle de qualité de l’huile avant stockage ont été appuyées par le Programme Acma2. Un premier déstockage a été effectué et une partie de l’huile a été vendue.

Fort de cette réussite, le Programme Acma2 prend les dispositions pour la formalisation officielle de ce Pea, le seul depuis 2014 à s’être auto-constitué. Cette initiative a drainé au niveau de cette communauté tout le dispositif d’accompagnement du programme. Il s’agit de : l’accès aux intrants et aux innovations agricoles, l’accès au marché et la professionnalisation, en passant par la facilitation de l’accès aux financements, les technologies de l’information et de la communication en agriculture et leur participation dans les creusets d’échanges du CCIC. Acma, quelle opportunité !

Source : Acma

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire