• 25/02/2020
Actualités

Compétitivité de la filière palmier à huile au Bénin: Acma2 outille ses acteurs sur la réduction du coût de production

Le Programme Approche communale pour le marché agricole (Acma2) a organisé les 12 et 13 décembre 2019, un atelier de formation avec les acteurs de la filière palmier à huile. Cette séance qui a eu lieu à Freedom Palace Hôtel de Porto Novo fait suite à une étude commanditée par le programme et qui a révélé beaucoup d’opérations et de pratiques qui plombent le coût de production et participent à la non-compétitivité sur les marchés des produits agricoles et des produits transformés

 « Former les acteurs des Pôles d’entreprise agricole (Pea) huile de palme sur la réduction des coûts de production ». C’est l’objectif visé par le Programme Acma2 pour cet atelier de formation à l’endroit des producteurs et transformateurs du palmier à huile. Au cours de cette séance animée par les consultants Enagnon Gervais Akologbo et Boris Kévin Hounyovi sous la houlette de Moise Adégnika, spécialiste accès aux intrants et innovations agricoles, les acteurs ont obtenu les astuces pour réduire les coûts afin d’être compétitifs.

Dans une démarche andragogique, le premier communicateur a mis l’accent sur les principales utilités de la réduction du coût. Pour lui, elles se retrouvent à trois niveaux. « La réduction des coûts permet premièrement de conserver les clients. Deuxièmement, elle augmente les marges. Troisièmement, elle participe à la conception de nouveaux produits moins chers », a-t-il expliqué.

Quant au second consultant, il a révélé les principes et contraintes de la gestion de la production. Ceci dans le but d’atteindre l’un des résultats attendus de cet atelier qu’est l’identification des facteurs sur lesquels les acteurs peuvent agir pour réduire le coût de production de leurs produits pour assurer la compétitivité des activités de transformation des produits agricoles. Selon lui, la prise en compte de certaines contraintes liées à la production favorise une gestion efficace de celle-ci.

Il s’agit, entre autres, des processus de fabrication, les coûts de production, les qualités des produits, les délais de la commande, la demande des clients, le personnel nécessaire, les infrastructures et équipements, l’approvisionnement à temps en matières premières. Car, ces derniers permettent de « satisfaire la demande en produits ».

Il faut souligner que cette formation a aussi eu lieu avec les acteurs des Pea Manioc à Bohicon.

Partager
Publicités

Publications similaires

2 comments

  1. Agongnon julien dit :

    Merci bien ACMA pour les accompagnement, nous sommes fière de vous pour les oeuvres

Laissez un commentaire