Actualités

Bénin : Anama ou Adma, le flou !

Le compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 janvier 2020 a acté la nomination de Eric Renaud comme Directeur général de l’Agence de mécanisation pour le développement agricole (Adma). Laquelle agence a pourtant connu sa liquidation un 11 janvier 2017 au même Conseil des ministres. Frédéric Cokou Codjia du cabinet canal audit en sera le liquidateur.

Parallèlement, mercredi 10 avril 2019, le gouvernement aura décidé de la création d’une Agence nationale de la mécanisation agricole (Anama). Structure qui substitue désormais à l’Adma. Que comprendre alors ? A cet effet, notre équipe de rédaction s’est rapprochée de certains cadres du ministère de l’Agriculture. Mais rien n’est moins clair. Ils se disent être aussi confus. Pour eux, il s’agit sûrement d’une erreur de la part de l’autorité. Par ailleurs, l’autre inquiétude reste la nomination de Eric Renaud le Dg de l’Adma. L’homme selon les confidences, n’est pas connu des acteurs à divers niveaux du secteur agricole béninois. Espérons tout de même que ses compétences, incessamment, plaident en sa faveur. Ceci, y va du rayonnement de l’agriculture béninoise.

Pour rappel, l’Adma a été liquidée au même titre que la Société nationale de promotion agricole (Sonapra), la Centrale d’achat des intrants agricoles (Caia Sa), l’Office national d’appui à la sécurité alimentaire (Onasa), l’Office national de stabilisation et de soutien des prix et des revenus agricoles (Ons) et l’Agence de promotion des aménagements hydro-agricoles (Aphasa).

Partager
Publicités
PATRICE TALON GREEN NEWS

Publications similaires

Laissez un commentaire