• 02/04/2020
Actualités

Bénin/Entrepreneuriat agricole : La 3e édition du Greac se penche sur la sécurité alimentaire

Initié en 2017 pour promouvoir la création et le développement d’entreprises innovantes pouvant permettre de créer des emplois décents et durables, le Great entreprenarial and agricultural challenge (Greac) est à sa troisième édition. Le lancement a eu lieu samedi 22 février 2020 à la salle H de la Faculté des sciences agronomiques (Fsa) à Calavi. Cette édition ambitionne de contribuer à la sécurité alimentaire au Bénin.

Les ressources locales sous-exploitées au cœur de l’entrepreneuriat agricole au Bénin : les défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. C’est le thème choisi pour guider le programme de formation de la troisième édition du Greac, organisée par le partenariat entre Young entrepreneur for sustainable development (Yesd) et l’Association des élèves ingénieurs agronomes (Adeia).

Selon Ashley Ahandessi, responsable chargée de la communication de l’initiative, ce thème est une suite de l’édition précédente. Il s’explique par le fait que le Bénin regorge d’une multitude de ressources végétales qui ont assez de valeurs nutritives et de potentialités pour l’exportation et qui sont malheureusement sous exploités par les entrepreneurs agricoles. Soumourath Moussa, vice coordonnatrice du Greac, n’en dira pas moins. Pour elle, après les deux premières éditions du Greac qui ont permis à cinquante-huit jeunes d’être des agripreneurs, la troisième édition souhaite dénicher ces ressources pour les valoriser en tenant compte des filières phares du gouvernement.

À titre illustratif, elle a évoqué le traitement du marasme qui peut se faire grâce aux ressources forestières que les microvitamines importées. Ainsi se définit l’intérêt du thème qui a reçu le cachet les autorités de la Fsa.

Pour le Dr Paolo LESSE, la vision de cette édition revêt une importance capitale en ce sens que l’insécurité alimentaire reste un problème de tous les États.  À l’entendre, l’entrepreneuriat est la grande solution à l’autosuffisance alimentaire qui passe par la disponibilité, l’accessibilité et la qualité des produits. Pour sa part, le professeur Pascaline Babadankpodji a félicité et encouragé  les organisateurs du programme de formation.

Les opportunités qu’offre l’Atda 7

Le Directeur des programmes à l’Agence territoriale de développement agricole (Atda) 7, Moréno Dadjo présent à cette cérémonie a expliqué que les dispositions actuelles dans le secteur agricole encouragent fortement les entrepreneurs par les subventions et la distribution gratuite de certains intrants agricoles. Toutefois, il invite les participants à avoir un plan de développement de leur projet. Aussi, il soutient que la promotion gagnerait à se spécialiser sur les quatre filières prioritaires que sont l’ananas, le maraîchage, l’aquaculture et l’œuf de consommation . Il n’a pas manqué de préciser que les secteurs de transformation et de distribution des produits agroalimentaires  sont les plus recommandés pour les jeunes entrepreneurs.

Il est à souligner que le Greac est un programme de formation structuré en des cours théoriques et pratiques. La rentrée pour la nouvelle promotion commence lundi 24 février 2020 compte tenu du calendrier de la Fsa.

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire