• 01/04/2020
Actualités

Résilience aux changements climatiques : Répertoire des dates prédéterminées des saisons pluvieuses au Bénin

Selon les traditions établies dans le secteur de l’agriculture et de la sécurité alimentaire au Bénin et en Afrique de l’Ouest, les services techniques d’encadrement de la production recommandent aux professionnels des calendriers agricoles indiquant les périodes favorables aux opérations de semis, de plantation et de gestion technique des systèmes d’exploitation dans tous les terroirs. Ces calendriers fondés sur l’analyse fréquentielle ne sont plus applicables en agriculture pluviale en raison de l’inadéquation des dates recommandées avec le bilan hydrique qu’exige le succès des opérations techniques. La variabilité et les changements du climat ont ainsi affecté le cycle de l’eau et le calendrier agricole. Les centres de recherche agricole œuvrent activement dans toute la sous-région, à l’effet d’élaborer de nouveaux calendriers plus appropriés.

Malgré la tendance à la baisse des performances observées, les rendements et la production des cultures sont maintenus à des niveaux encourageants grâce aux stratégies adaptatives des populations rurales et aux ressources telles que le calendrier cultural en ligne proposé par la FAO en 2010 pour les principales plantes alimentaires africaines, même si les opérations de semis et de plantation doivent être quelquefois reprises. Cependant, le développement agricole ne saurait s’accommoder plus longtemps des incertitudes sur le moment des interventions techniques dans les exploitations agricoles. C’est pourquoi le présent ouvrage semble venu à point nommé pour appuyer les centres de recherche agricoles en matière de mise au point de solutions durables à la dérive des calendriers culturaux.

En effet, l’approche astronomique de calcul des dates prédéterminées des saisons pluvieuses transcende manifestement les perturbations ou changements du climat de la Terre et leur impact sur les données enregistrées dans les stations de l’Agence Météo Bénin et sur les données des postes pluviométriques installés dans tous les services déconcentrés de mon département sur le terrain. Dans la mesure où l’inférence statistique utilise ces données pour estimer les dates probables des saisons pluvieuses, on ne devrait pas s’étonner que ces dates probables subissent les mêmes dérives que les données qui les ont générées.

Les institutions internationales autorisées nous apprennent que le phénomène des changements climatiques s’inscrit dans la durée. Dès lors, les dates prédéterminées semblent s’imposer comme des références vers lesquelles devront tendre les dates probables. Partant de cette évidence, les centres de recherche agricole devront utilement s’appuyer sur les dates prédéterminées des saisons pluvieuses pour élaborer de nouveaux calendriers agricoles résistants au temps, c’est-à-dire résilients aux changements climatiques.

Par ailleurs, les calendriers agricoles devront prendre en compte les spécificités signalées dans le document pour certaines espèces végétales et animales exploitées au Bénin et dans la plupart des pays de notre sous-région. Il s’agit des conditions environnementales, autres que la disponibilité de l’eau, qui doivent être réunies avant l’exploitation optimale de ces espèces.

Dans le Programme d’Action du Gouvernement 2016-2021, les objectifs des cinq projets phares et des vingt-deux projets prioritaires du secteur agricole s’attaquent aux questions relatives (i) à l’élimination de la faim et l’accès à une alimentation saine, nutritive et suffisante pour chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, (ii) à l’élimination de toutes les formes de la malnutrition, y compris les retards de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, et la réponse aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées, et (iii) à l’amélioration de la productivité et l’augmentation des revenus des petits producteurs agricoles, en particulier des femmes, des exploitants familiaux, des éleveurs et des pêcheurs.

Il s’agit là d’autant de cibles de l’Objectif de Développement Durable numéro 2 :« Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable ». L’agriculture béninoise étant pluviale à près de 97% aujourd’hui, il serait difficile d’atteindre ces cibles à l’horizon 2030 sans la maîtrise des bonnes dates des opérations culturales pour lesquelles la pluviosité est déterminante. Il en est de même pour la promotion des filières agricoles phares devant faire du secteur agricole le principal levier de développement économique du pays et pour la mission assignée par le Gouvernement aux sept Pôles de Développement Agricole créés pour valoriser les potentialités agricoles des régions en accordant le plus d’attention aux filières les plus porteuses, limiter l’exode massif des populations rurales vers les grands centres urbains et permettre des opportunités de création d’emplois à la base dans tous les sous-secteurs du département agricole. C’est dire l’importance que revêt cet ouvrage pour tous les sous-secteurs de mon département. Je tiens à féliciter l’Equipe pays du Programme des Nations Unies pour le Développement et, à travers elle, tout le système des Nations Unies, pour l’assistance soutenue orientée vers l’identification des solutions durables aux problèmes majeurs de développement des secteurs clés du Bénin.

Je félicite également les chercheurs et les institutions techniques qui les ont soutenus, pour l’esprit d’initiative au nom duquel ils sont sortis des sentiers battus pour proposer ici un outil susceptible de révolutionner tous les secteurs de développement dont les activités sont tributaires de la saison des pluies.

Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche

Gaston Cossi Dossouhoui

Partager
Publicités

Publications similaires

2 comments

  1. Bernard dit :

    Bonne application

    • ZOOM AGRO dit :

      Veuillez bien vous abonner à la notification du site pour être informé en temps réels de l’actualité agricole au Bénin
      ZOOM AGRO +22997189543

Laissez un commentaire