Actualités

Bénin Cajou 2020 : Les prix minima passent à 100 FCFA/kg

les prix maxima sont inférieurs au prix plancher de 325 FCFA.

La commercialisation est au ralenti sur tout le territoire national. La plupart des acheteurs ont déserté le terrain laissant la place aux collecteurs locaux qui essaient de donner un semblant de vie au marché par des achats réguliers mais en très faibles quantités (entre 5 à 50 kg). Ces achats sont conclus avec de petits producteurs qui sont surtout dans un besoin pressant d’argent pour régler des problèmes ponctuels. Les achats importants sont presque inexistants alors que l’offre de noix reste très abondante avec une bonne qualité.

Campagne Cajou 2019 : le Bénin estime sa production à 130 220 tonnes
Campagne Cajou 2019 : le Bénin estime sa production à 130 220 tonnes

De l’analyse de tous, cette situation s’explique par la pandémie du Coronavirus qui contraint tout le monde à la prudence. Ceci dit, on a constaté que les prix continuent toujours leur chute dans toutes les communes et régions. Ainsi, pour les transactions qui s’opèrent actuellement, dans l’ensemble les prix se situent entre 125 et 225 FCFA contre 250 et 350 FCFA la semaine d’avant. La Région Zou Collines détient toujours la plus forte moyenne qui est de 220 FCFA contre 265 FCFA la semaine précédente, soit une baisse de – 45 FCFA. Quant à la plus faible moyenne, elle est détenue par la Région Ouémé Plateau et elle s’élève à 155 FCFA contre 230F CFA une semaine plus tôt, soit une baisse de – 75 FCFA.

Enfin au plan national, le prix moyen pour cette semaine est de 175 FCFA contre 240 FCFA, soit une baisse de – 65 FCFA. Cette moyenne nationale représente 53% du prix plancher de 325 FCFA fixé par l’Etat. Il y a un effort conséquent à faire par les acheteurs pour respecter ce prix officiel.

Comparé à la semaine d’avant, tous les prix ont encore connu une chute. Les prix minima sont même tombés à 100 FCFA dans les Régions Atacora Donga et Borgou Alibori. Autre constat, tous les prix maxima sont inférieurs au prix plancher de 325 FCFA.

En 2019, le prix plancher fixé pour le kilogramme de noix était de 400 FCFA. A l’analyse des graphiques, on constate que sur les deux semaines après le lancement de la campagne 2019, les prix ont connu une tendance à la hausse et sont même légèrement supérieurs au prix plancher. Ce qui n’est pas du tout le cas pour la présente campagne où tous les prix, non seulement ont démarré en dessous du prix plancher de 325 FCFA, mais en plus ils ne cessent de chuter.

Source: fenapab

Partager
Publicités
PATRICE TALON GREEN NEWS

Publications similaires

9 comments

  1. ALABI Farati dit :

    Merci beaucoup pour cet article bien renseigner

  2. TCHOUTCHA Mama dit :

    Merci et bon renseignement. Nous somme ténu d’encourager les producteurs en s’approchant d’eux pour expliquer pour quoi les prix des noix de cajù sont à la bès par rapport aux prix plancher du gouvernement.

  3. […] semaine, il y a eu un petit regain d’activités marqué par la présence de quelques gros acheteurs et représentants d’usines de transformation sur le terrain. C’est notamment le cas dans les […]

  4. […] le prix d’achat se négocie entre 100 FCFA et 200 FCFA dans des zones de production et la commercialisation est même arrêtée dans certains […]

  5. […] d’anacarde contraints pour l’instant de liquider leur cajou pour survivre face à la crise. Les prix minima sont passés à 100 F Cfa le kilogramme loin du prix plancher (325 F Cfa) dans certaines zones de production au Nord […]

  6. […] dans un premier temps, relativement faibles (entre 200 et 250 FCFA) avant de tomber très bas (entre 100 et 200 FCFA). Résultat, beaucoup de producteurs ne vendaient plus leurs noix. Cette situation a duré environ […]

  7. […] d’anacarde ont été contraints de liquider leur cajou pour survivre face à la crise. Les prix minima sont passés à 100 F CFA le kilogramme loin du prix plancher (325 F CFA) dans certaines zones de production au Nord […]

Laissez un commentaire